Raphaël Picard et Jaycob Lachance ont l’occasion d’apprendre avec la crème de leur groupe d’âge cet été avec l’Académie de baseball du Canada des moins de 17 ans.

Apprendre à la vitesse grand V

TROIS-RIVIÈRES — Pour la plupart des joueurs de l’Académie de baseball du Canada U17, le match contre les Cascades à Shawinigan, mercredi dernier, était un match plutôt banal. Une partie parmi tant d’autres dans leur horaire estival excessivement chargé. Mais pour Jaycob Lachance et Raphaël Picard, il s’agissait d’une rare occasion de jouer devant leurs proches étant donné qu’ils passeront la majeure partie de leur temps sur les routes du Québec, du Canada et des États-Unis, afin de poursuivre leur apprentissage à la vitesse grand V en compagnie de la crème de leur groupe d’âge au Québec.

Originaire de Sainte-Anne-de-la-Pérade, Lachance défend les couleurs de l’ABC pour un deuxième été consécutif. Lanceur droitier doté d’une balle rapide puissante, il a été recruté par le programme avant même d’avoir atteint le réseau midget AAA.

L’été dernier, il n’a pas tardé à constater les bienfaits de faire partie de ce groupe d’élite. «Je me suis beaucoup amélioré, surtout entre les deux oreilles. L’an passé, dès que ça allait un peu plus mal, j’étais shaké. Aussitôt que l’adversaire frappait mes balles, je perdais mes repères. Maintenant, je vais beaucoup mieux à ce niveau-là. Je suis capable de demeurer concentré sur mon match, peu importe comment ça se passe. Je suis bien fier de ma progression.»

Reconnu comme un lanceur puissant, Lachance profitera des prochains mois afin d’en gagner en force musculaire. Avec un arsenal de lancers déjà bien efficace, il aimerait obtenir sa chance dans le baseball collégial américain, d’ici deux ans.

«Sa balle rapide est très bonne, il atteint les 87 miles à l’heure assez régulièrement. Il a aussi une bonne courbe et son changement de vitesse s’en vient bien. Il lui reste à gagner en maturité physique pour pouvoir atteindre les 90 miles à l’heure et plus. Ça va lui permettre d’être assez fort pour répéter le même geste coup après coup. Il a déjà une balle rapide pour compétitionner avec les meilleurs de son groupe d’âge au pays», explique son entraîneur avec l’ABC U17, Maxime Hockoussen.

De son côté, Raphaël Picard apprivoise encore les rudiments de ce programme d’élite. Le voltigeur de Saint-Alexis-des-Monts avait séduit l’état-major par la qualité de son élan au bâton, l’automne dernier lors des séances de recrutement.

«Dès le premier coup d’oeil, on a adoré son coup de bâton. C’est sa grande force. Il est agressif tôt dans le compte, il prend de bons élans et il a beaucoup de puissance. Raphaël a connu un début de saison un peu lent, mais là ça fait quelques parties qu’il est impeccable. Il frappe la balle d’aplomb, loin dans les allées, par-dessus les voltigeurs», explique son entraîneur à l’ABC, qui note tout de même quelques aspects à améliorer pour son protégé.

«Il doit travailler son côté défensif, sa façon de couvrir le champ extérieur. Mais déjà, on voit une progression. Son bras est meilleur, il lit mieux les balles frappées vers lui. Sa défensive et sa vitesse sont deux choses à améliorer, mais il montre déjà une amélioration intéressante.»

Partout où ils vont, les jeunes de l’ABC attirent les regards. Que ce soit dans la Ligue de baseball majeur du Québec ou encore dans la Ligue de baseball junior élite du Québec. Malgré leur jeune âge, ils parviennent très bien à tenir leur bout face à des alignements plus aguerris, comme en témoigne leur dossier combiné de 11 victoires et 10 revers.

«Ça représente quand même une bonne adaptation de jouer contre des joueurs plus vieux. Ils sont plus gros et plus forts, surtout dans le senior. Mais je veux gagner en maturité et c’est une bonne façon de le faire. Ça me permet de pratiquer mon endurance en disputant beaucoup de matchs», explique Picard.

En plus de se frotter à chacune des équipes de la LBMQ et de la LBJEQ, l’ABC U17 participera au cours de l’été à de nombreux tournois aux États-Unis face à des formations élites du même groupe d’âge.

Leurs coéquipiers de l’ABC U16 seront pour leur part en visite à Shawinigan le 24 juin pour se frotter aux Cascades. Un autre joueur de la Mauricie, Yohann Dessureault, fait d’ailleurs partie de cet alignement pour une deuxième année d’affilée.

Ce trio poursuivra son apprentissage avec les meilleurs joueurs de la province dans l’espoir de vivre le même rêve que trois de leurs coéquipiers qui ont été repêchés par des équipes du Baseball majeur, mercredi dernier.