À sa deuxième participation au Championnat du monde junior de triathlon, Pavlos Antoniades tentera de percer le top 10.

Antoniades veut un top 10

Trois-Rivières — Pavlos Antoniades n’a pas l’habitude des demi-mesures. Après une impressionnante 15e position l’an dernier au Championnat du monde junior de triathlon, le Trifluvien compte bien améliorer son sort ce week-end alors qu’il prendra le départ du rendez-vous mondial à Gold Coast, en Australie.

Avec un top 10 dans sa mire, le prolifique athlète n’écarte pas de plus grandes ambitions si les astres veulent bien s’aligner. «L’objectif premier, c’est de faire mieux que l’an passé. Je veux me classer dans les 10 premiers. C’est certainement accessible avec une bonne course. On ne sait jamais ce qui peut arriver la journée de la course. Si je peux faire encore mieux, c’est tant mieux. Un podium? Pourquoi pas?», lance le champion canadien junior en entrevue téléphonique avec Le Nouvelliste depuis l’Australie, où il est débarqué le 6 septembre afin de bien s’acclimater à l’environnement de l’hémisphère sud.

Malgré de grandes ambitions, Antoniades est bien conscient qu’il ne s’agira pas d’une partie de plaisir au sein d’un peloton fort relevé. Médaillé d’argent en 2017 au Mondial junior, le Portugais Vasco Vilaca sera assurément à considérer parmi les favoris, au même titre que le Norvégien Vetle Bergsvik (5e) et le Hongrois Csongor Lehmann (7e). Il faudra aussi surveiller les Mexicains Aram Michell Penaflor Moysen et Abraham Rodriguez Moreno, respectivement premier et deuxième lors du Championnat panaméricain junior, devant le médaillé de bronze Antoniades. «La compétition va être forte. On va voir comment ça va se dérouler. Je vise le meilleur résultat possible», ajoute Antoniades.

Une natation en progression
S’il espère signer une meilleure performance cette année face à l’élite mondiale, Antoniades devra bien entendu livrer la marchandise en vélo et à la course à pied, ses principales forces. Cependant, sa progression marquée en natation pourrait assurément lui permettre de rouler en avant tôt dans la compétition. «L’an passé, la natation m’avait un peu limité. Je me suis beaucoup amélioré sur cet aspect. Cette saison, j’ai réussi à faire de meilleures courses, en particulier grâce à ma natation», reconnaît le protégé de Pascal Dufresne.

Antoniades a d’ailleurs pu constater l’étendue de ses progrès il y a quelques semaines lors du Triathlon de Montréal, un rendez-vous de type CAMTRI qui regroupe les meilleurs athlètes en Amérique. Confronté à des rivaux seniors, le Trifluvien de 18 ans a décroché une excellente neuvième position.

En plus de son bon classement dans la métropole québécoise, Antoniades a aussi brillé cette saison avec une médaille de bronze au Championnat panaméricain junior ainsi qu’une sixième place lors du rendez-vous CAMTRI de Magog.

«Ma saison me donne confiance pour la suite, particulièrement mon résultat à Magog. J’ai eu de belles expériences qui m’ont aussi permis d’accumuler des points internationaux», lance celui qui complète sa troisième année de quatre chez les juniors.

Antoniades n’a toutefois pas été en mesure de défendre son titre de champion canadien junior cette année. La compétition devant être présentée à Kelowna, en Colombie-Britannique, avait finalement été annulée en raison des mauvaises conditions de l’air causées par les importants feux de forêt sévissant dans l’Ouest canadien.