Manon Robinson et Annie Lapointe ont remporté le Rally Adventure Georgia.

Annie Lapointe remporte un rallye en Géorgie: «c’était un moment inoubliable»

La Tuque — La Latuquoise Annie Lapointe n’avait qu’une seule chose en tête lors de son départ au Rally adventure Georgia: remporter les grands honneurs. La mordue de rallye peut maintenant dire mission accomplie. En duo avec sa coéquipière Manon Robinson, elles sont montées sur la première marche du podium après la compétition qui se déroulait du 12 au 19 octobre en Géorgie, en Asie.

«C’était un moment inoubliable, c’était complètement fou», lance Annie Lapointe.

«Habituellement, on faisait des rallyes à la boussole seulement, mais là, on avait droit à tous les instruments, autant le GPS que le logiciel de Offroad, etc. On s’est demandé comment ils allaient déterminer un gagnant si tout le monde avait un GPS, on a vite compris […] Pour faire moins de kilométrage, tu te ramasses dans des passes un peu bizarres et tu te demandes même parfois qu’est-ce que tu fais là», explique-t-elle.

L’aventure n’a pas été de tout repos. Elles se sont aventurées à travers les plaines, les montagnes et les paysages de la Géorgie pendant 6 jours.

«Un moment donné, il a fallu rebrousser chemin dans un ravin. Il y avait de l’adrénaline», assure-t-elle.

À un autre endroit, elles ont même pensé devoir appeler l’assistance tellement elles se sont retrouvées en mauvaise posture.

«On était prises, mais je voulais m’essayer. On a fermé les miroirs et on l’a essayé. […] Ç’a marché, mais on a défoncé les portes du côté passager. Tout le long, ç’a été beaucoup d’émotions», insiste Annie Lapointe.

En tout, les deux femmes ont parcouru aux alentours de 1800 km et elles ont atteint jusqu’à 3200 m d’altitude.

«On sentait vraiment l’altitude et ça m’a quand même affectée», souligne-t-elle.

L’équipage a également pu découvrir un pays pour la première fois. Elles ont vu des paysages à couper le souffle et rencontré des gens accueillants.

«C’est tellement un beau pays! On a trouvé ça super sécuritaire aussi. On a vécu un tremblement de terre, c’était complètement fou. Ç’a été très spécial».

Déjà la compétition s’annonçait forte à la ligne de départ. Pour la première fois, les deux femmes de l’équipe Promutuel allaient affronter des équipes mixtes.

Contrairement aux autres aventures vécues par l’équipe féminine, aucun résultat préliminaire n’a été dévoilé au fil des étapes.

«On n’a jamais su notre position avant la fin. On ne savait pas si on avait pris le bon chemin. Tu pars la première le matin, mais tu arrives la dernière le soir… Tu te questionnes. On a gardé le focus du podium tous les matins, chaque minute, chaque heure».

Avec sa coéquipière, elles ont non seulement remporté la première position chez les femmes, mais aussi au cumulatif.

«J’étais en larmes. C’est vraiment exceptionnel et je ramène ma deuxième victoire de rallye».

À peine remise de ses émotions, Annie Lapointe n’hésite pas une seule seconde à dire qu’une troisième victoire, «ce serait le fun». La Latuquoise qui pensait à la retraite ira-t-elle en Argentine chercher une troisième victoire? C’est possible.

«C’est toujours une question d’argent, mais c’est certain que si j’avais 25 000 $, j’irais prendre ma revanche en Argentine. Ce serait bien, trois victoires!»