Antoine Thibeault (au centre) a terminé devant ses coéquipiers du Rouge et Or Charles Philibert-Thiboutot (à droite) et Jean-Daniel Labranche, il y a quelques jours lors de la finale du 3000m au championnat québécois. Le coureur mauricien espère maintenant conclure la saison universitaire en beauté, vendredi aux nationaux.

Année recrue, scénario rêvé

S'il jouait au hockey, on lui attribuerait probablement le trophée Calder, remis à la recrue de l'année. À sa première saison dans les rangs universitaires, Antoine Thibeault a fait une entrée remarquée... et remarquable.
Champion du 3000 m à la fin du mois de février à Québec, le coureur de Saint-Gérard-des-Laurentides a pris l'avion pour Edmonton en début de semaine, où il tentera d'enregistrer un autre bon temps sur cette distance dans le cadre du Championnat canadien universitaire.
Thibeault fait partie de la délégation du Rouge et Or de l'Université Laval, qui a tout raflé lors des provinciaux il y a quelques jours. Charles Philibert-Thiboutot et Jean-Daniel Labranche ont complété le podium et ils seront de nouveau à surveiller en Alberta vendredi. Leur triplé a d'ailleurs assuré à l'équipe masculine d'athlétisme du Rouge et Or la bannière de champions provinciaux. Les femmes ont aussi réalisé l'exploit.
«Je n'en revenais pas! Charles s'imposait depuis le début de la saison sur le circuit du Québec, mais il était peut-être un peu fatigué de sa fin de semaine. Ça explique en partie ma victoire», répond humblement Thibeault.
Dans l'entourage du Rouge et Or depuis deux ans - il s'entraînait avec Félix-Antoine Lapointe et son équipe pendant ses études collégiales -, le coureur de demi-fond du Zénix ne se fixe pas d'objectifs précis à Edmonton. Son excellent chrono de 8:15 réalisé à Boston, plus tôt cette année, peut cependant servir de référence. «Le cinquième se trouve à 8:10 et le onzième à 8:20. Tout va se jouer sur la piste, ce sera extrêmement serré», analyse Pierre Thibodeau, son mentor au Zénix.
Classé huitième favori, Thibeault mettra toutes ses énergies sur le 3000m, lui qui avait aussi essayé de se qualifier pour le 1500, mais en vain. «C'est aussi bien comme ça. Il va avoir ses jambes pour une épreuve qui s'annonce très compétitive.»
Et comment! Les trois ou quatre coureurs parmi les plus rapides sur cette distance pourraient livrer bataille avec Alex Genest, qui a pourtant pris part aux Jeux olympiques de Londres, en plus de devenir le premier Québécois à se qualifier pour une finale du 3000m steeple aux Mondiaux d'athétisme. «On parle de gars qui courent en bas des huit minutes. C'est incroyable à quel point le réseau universitaire s'est développé ces dernières années.»
«Si j'améliore ma position au classement et que je constate une évolution dans ma course, je serai satisfait», assure Thibeault. «Jusqu'à maintenant, j'ai réalisé tous mes objectifs.»
Après les nationaux universitaires, l'étudiant en éducation physique prévoit participer à un camp d'entraînement en Californie, où il pourrait aussi s'inscrire à une ou deux compétitions. «Je vise aussi le championnat canadien senior, en juin à Moncton et le NACAC U23, plus tard dans l'été, qui regroupera les meilleurs coureurs de l'Amérique du Nord.»
À noter que Thibeault ne sera pas le seul représentant mauricien au Championnat universitaire canadien, puisque Vincent Duguay, un autre membre du Rouge et Or, sera en action lors du relais 4x800m.