Une partie de la délégation des judokas de la région. À l’avant: l’entraîneur François Noël, Raphaël Brûlé, Mélyssa Cloutier, Justin Tremblay et Jacob Landry. Derrière: William Gaudet, Nicolas Grandchamp, Philippe Pharand et Éliot Beaulac. Absents sur la photo: Alix Renaud-Roy, Olivier Gobeil St-Amand et Jasmin Bélanger.

Alix, Olivier... et les autres!

TROIS-RIVIÈRES — C’est une super année pour le judo en Mauricie et, sans surprise, cela se transpose sur la qualité de la délégation régionale, qui s’apprête à participer au Championnat canadien ouvert, à Calgary.

En plus d’Alix Renaud-Roy et Olivier Gobeil St-Amand, qui s’entraînent au centre national à Montréal, Justin Tremblay, Nicolas Grandchamp, Mélyssa Cloutier, William Gaudet, Éliot Beaulac, Jacob Landry et Philippe Pharand, tous du club Seikidokan de Trois-Rivières, ont obtenu leur qualification pour le rendez-vous albertain.

À ce groupe s’ajoutent Raphaël Brûlé, du Ghishintaido de Shawinigan, et Jasmin Bélanger, un athlète originaire de La Pocatière qui, à l’instar de Renaud-Roy il y a quelques années, déménagera en Mauricie afin de poursuivre son développement.

Ce sont donc 11 judokas qui ont pris l’avion en vue de cette grande classique annuelle, qui aurait pu aboutir au Saguenay, n’eut été d’une controverse entre Judo Canada et Judo Québec. Ça fait déjà quelques années que le championnat a lieu dans l’Ouest canadien et une petite pause de voyagement aurait été bien reçue par l’entraîneur-chef François Noël, qui ne se plaindra pas cependant d’accompagner autant d’espoirs!

Parmi les prétendants, Alix Renaud-Roy vise assurément les sommets. En l’absence de Kilita Zupancic, classée au premier rang de sa catégorie au pays, la Montréalaise d’adoption a de grandes visées. Quant à Gobeil St-Amand, il doit rétablir son niveau technique, note son entraîneur. «On doit changer la routine de combat dans son cas. Olivier a parfois des difficultés d’adaptation et il a souvent plus de succès sur la scène internationale qu’ici, au Canada! On espère un bon résultat.»

Noël s’emballe en parlant de Justin Tremblay, intraitable depuis le début de l’année avec des podiums à chacune de ses compétitions chez les moins de 18 ans. Il sera aussi du tournoi du côté des U21.

Le championnat de Calgary pourrait s’avérer un test intéressant pour certains d’entre eux, alors qu’une compétition internationale est prévue à Montréal les 30 juin et 1er juillet.