Alex Bellemare ratera la Coupe du monde de Mammoth ce week-end, en raison d’une blessure au dos.

Alex Bellemare sur le carreau

Trois-Rivières — Victime d’une vilaine chute à sa plus récente compétition, Alex Bellemare devra se contenter d’un rôle de spectateur ce week-end à la Coupe du monde de ski slopestyle présentée à Mammoth, en Californie. Pour le skieur de Saint-Boniface, le scénario est loin d’être idéal compte tenu qu’il s’agit de la dernière compétition avant le dévoilement de l’équipe canadienne qui participera aux Jeux olympiques de PyeongChang.

«C’est stressant de ne pas faire cette compétition. J’aurais aimé réussir un podium pour améliorer mes chances d’aller aux Jeux olympiques», soupire-t-il.

Néanmoins, Bellemare tente de demeurer positif. Après tout, sa chute a été d’une telle violence le week-end dernier qu’il était persuadé que sa saison était terminée. Le diagnostic est finalement beaucoup moins grave.

«J’ai tenté une nouvelle manœuvre que je n’étais pas sûr de vouloir faire pendant ma descente. Je l’ai finalement essayé et quand j’étais dans les airs, j’étais certain que j’allais me casser le dos. Après le contact au sol, je ne trouvais pas mon souffle, je pensais que j’étais tout brisé, raconte-t-il. Heureusement, la blessure est superficielle. Je m’en tire avec une microfracture à une vertèbre.»

Si son rétablissement se déroule comme prévu, Bellemare espère pouvoir participer aux X Games du 25 au 28 janvier, à Aspen au Colorado.

En attente
Le skieur de 24 ans doit donc maintenant espérer que ses performances depuis le début de l’année sur le circuit mondial seront suffisantes pour convaincre les décideurs de Freestyle Canada de lui offrir un billet d’avion pour la Corée du Sud.

Cette saison, il a récolté son meilleur résultat à Snowmass, le week-end dernier, avec une septième place. Il a également participé aux épreuves de Stubai, en Autriche (8e) et de Cardrona, en Nouvelle-Zélande (36e).

Au classement de la Coupe du monde, il occupe présentement le 12e rang et se classe deuxième meilleur canadien derrière Evan McEachran (7e).

«Ce n’est pas l’idéal d’être absent à ce stade-ci. Mais je suis bien positionné. Je veux aller aux Jeux olympiques et je suis stressé en attendant l’annonce de l’équipe. Mais sur papier, j’ai de bons résultats. Je crois que c’est de bon augure.»

Une chose est certaine, sa blessure au dos ne l’empêchera pas participer aux Jeux olympiques si l’équipe nationale retient ses services. «Je vais prendre des Tylenol et aller skier. Ça me prendrait deux jambes cassées pour ne pas être capable d’aller aux Jeux olympiques!»

En 2014, Bellemare avait également été écarté du processus de sélection olympique en raison d’une blessure à un genou.