Alex Beaucage a vécu ce moment unique avec les membres de sa famille.

Alex Beaucage choisi par l'Avalanche

Alex Beaucage va revenir de Vancouver avec des étoiles dans les yeux.

Au troisième tour du repêchage de la LNH, le Trifluvien de 17 ans a entendu son nom être prononcé au micro par l’Avalanche du Colorado.

Beaucage a été le 78e choix de cet encan, lui qui était répertorié au 64e rang des meilleurs espoirs en Amérique du Nord. Fait à noter, le Canadien disposait de deux sélections en troisième ronde, dont le 77e. Trevor Timmins a alors préféré miser sur un défenseur de la WHL, laissant le champ libre à l’Avalanche qui a sauté sur l’occasion pour lui mettre le grappin dessus.

«Je suis super choyé. C’est une bonne organisation. J’avais rencontré l’Avalanche avant le repêchage, ça s’était bien passé. Et là, j’entends mon nom et en l’espace de quelques minutes, c’est Joe Sakic qui me souhaite la bienvenue dans son équipe. Un moment magique», souriait l’attaquant des Huskies de Rouyn-Noranda, auteur de 39 buts, 40 passes et 79 points, en 68 matchs, puis de 16 points (5-11) en autant de matchs en séries. «J’étais un peu nerveux en me rendant à l’aréna. Faut dire que je n’avais pas beaucoup dormi la nuit dernière ! Là, le stress est tombé. Je ne pouvais pas demander mieux.»

Beaucage sait évidemment qu’il est parachuté dans une organisation qui carbure à l’offensive. Nathan Mackinnon, Gabriel Landeskog, Mikko Rantanen et Tyson Barrie sont des armes de premier plan. Cale Makar et Samuel Girard  sont quant à eux les leaders de la nouvelle génération de la franchise, qui a également ajouté Bowen Byram et Alex Newhook en première ronde vendredi. «C’est sûr que c’est excitant ! Quand je me suis présenté à la table de l’équipe, on m’a dit que mon style de jeu cadrait parfaitement dans l’identité de l’Avalanche. C’est sûr que c’est l’fun à entendre», concluait celui qui a été développé par la structure des Estacades.

Nussbaumer en Arizona

Par ailleurs, les Cataractes ont vu un de leurs joueurs être choisi en fin de journée samedi. Le Suisse Valentin Nussbaumer est devenu un Coyotes au septième et dernier tour du repêchage. Nussbaumer, 18 ans, devrait revenir pour une deuxième saison à Shawinigan la saison prochaine.