Elissa Alarie a inscrit un essai spectaculaire à la suite d’une interception, dans une défaite du Canada contre l’Angleterre au rugby.

Alarie se distingue contre l’Angleterre

TROIS-RIVIÈRES — Elissa Alarie s’est démarquée lors de la défaite du Canada 27-19 dimanche en lever de rideau de la tournée de l’équipe nationale au Royaume-Uni.

La Trifluvienne de 32 ans a inscrit un essai spectaculaire à la suite d’une interception réalisée à la porte des buts du Canada. Après son larcin, Alarie a réussi à transporter le ballon d’un bout à l’autre du terrain pour ajouter cinq points au tableau. Le Canada affrontera de nouveau l’Angleterre mercredi.

De bonnes performances pour Intercité

La saison des gymnastes de haut niveau commençait la fin de semaine dernière, à Châteauguay. Du club Trampoline Intercité, c’est Mélina Tremblay qui a volé la vedette en terminant au premier rang au total des appareils, en classe JO8.

Mélina Tremblay

Ses coéquipières ont aussi établi de bonnes performances, en vue de cette année qui risque d’être relevée avec la présentation des Jeux du Québec. Marie-Éloïse a notamment pris le deuxième rang au sol, dans la même catégorie, où il y avait 32 participantes (JO8, 15 ans et plus). Chez les 13-14 ans JO7, Éliane Gagnon a réussi la deuxième prestation au total et au saut, en plus de prendre le troisième échelon aux barres.

À ses débuts dans les classes du niveau national, Dahlianne Côté a aussi laissé une forte impression.

Berthiaume 33e en Russie

Après une 17e position obtenue à l’épreuve synchronisée en compagnie de Kalena Soehn, Sara-Jade Berthiaume a complété son expérience au Championnat du monde de trampoline par groupes d’âge, à Saint-Pétersbourg en Russie, avec une 33e place lors de l’épreuve individuelle.

La porte-couleurs du club Trampoline Intercité a mérité une note de 86,630 en ronde préliminaire alors que les 8 premières ont accédé à la finale avec des marques d’au moins 94,255. Sa compatriote Rachel Tam a arraché la médaille de bronze avec une troisième position sur 50 participantes.

Tranquille freinée en quarts à Paris

Viviane Tranquille a vu sa brillante séquence de tournois internationaux avec un podium s’arrêter à cinq ce week-end alors qu’elle a baissé pavillon en quarts de finale de l’Omnium de taekwondo de Paris.

Profitant d’un laissez-passer au premier tour du tableau des 49 kg, la Champlainoise a d’abord eu raison de la Française Paulina Lagana. Puis, en quarts de finale, la porte-couleurs du club Performance s’est inclinée devant la Mexicaine Daniela Paola Souza, quatrième favorite du tournoi. Quant à sa coéquipière Marianne Leclerc, elle a subi la défaite d’entrée de jeu dans la catégorie 62 kg aux dépens de l’Autrichienne Elham Mohammadi.

Une pluie d’honneurs

Nathan Houle, Jean-Yves Doucet, Sylvain Paquet et Jonathan Boivin ont été honorés lors du gala de Softball Québec, récemment à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Houle, un joueur de l’Express de Saint-Léonard-d’Aston, a mené l’Équipe du Québec des moins de 16 ans au Championnat canadien, étant le meilleur frappeur du groupe. Il s’est d’ailleurs retrouvé sur l’équipe d’étoiles des nationaux, en tant que voltigeur. Il a donc été couronné joueur de l’année au Québec chez les moins de 18 ans.

C’est sa contribution pour les 35 dernières années sur la scène du softball que Doucet a été honoré, lui qui s’implique à tous les niveaux, autant pour la relève que dans la gestion et l’organisation de tournois d’importance. Il est aussi l’entraîneur adjoint de la formation nationale chez les juniors.

Sylvain Paquet, entraîneur de l’Équipe du Québec M23, a reçu le titre d’entraîneur AAA par excellence. Quant à Jonathan Boivin, la fédération l’a choisi comme arbitre de l’année, lui qui a officié la finale des filles, au Championnat canadien des moins de 16 ans.

Olympiques spéciaux: du succès en basketball

Nouvellement formées, les deux équipes de basketball de la Mauricie en Olympiques spéciaux ont obtenu la première position de leur catégorie respective, lors du tournoi provincial du 17 novembre, à Laval. Les Rebonds, qui s’entraînent au Centre de formation professionnelle Bel-Avenir à Trois-Rivières, ont gagné leurs trois matchs de la compétition. L’équipe en est seulement à sa deuxième année d’existence et réussit à vaincre des formations plus expérimentées.