Les Aigles juniors de Trois-Rivières ont conclu leur saison régulière 2019 avec une fiche de 19 victoires contre 25 revers.
Les Aigles juniors de Trois-Rivières ont conclu leur saison régulière 2019 avec une fiche de 19 victoires contre 25 revers.

Les Aigles juniors en confiance pour les séries

Pierrick Pichette
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Malgré une année 2019 relativement difficile en raison de la reconstruction de l’équipe, les Aigles juniors de Trois-Rivières ont conclu leur saison régulière en force avec une récolte de six gains consécutifs. Les joueurs sont donc confiants à l’approche des séries éliminatoires de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) qui débuteront mercredi soir.

En lever de rideau, les Aigles affronteront leurs rivaux de division, les Alouettes de Charlesbourg, qui bénéficieront de l’avantage du terrain lors de cette série. Toutefois, ce n’est rien pour intimider la formation trifluvienne qui a connu ses meilleurs moments à la toute fin de la saison. «Au baseball, c’est très précieux de connaître de bonnes séquences aux bons moments. Cette année, nous avons réussi à connaître de bons moments à la fin et c’est exactement ce que tu recherches comme entraîneur. Malgré nos difficultés contre Charlesbourg cette année, l’équipe est prête, en forme et confiante», explique l’entraîneur-chef de l’équipe, Alexandre Béland. En huit affrontements cette saison, les Aigles ont eu le dessus sur les Alouettes à une seule reprise, lors de leur dernière confrontation de la campagne.

D’ailleurs, l’entraîneur-chef n’est pas particulièrement surpris des résultats obtenus cette année et s’explique très bien les insuccès de l’équipe. «Avant même le début de l’année, on savait qu’on était en reconstruction et que la saison allait être plus difficile. Ce qu’il faut retenir, c’est l’amélioration de l’équipe tout au long de l’année.»

Cependant, il admet que sa formation devra améliorer son caractère pour espérer faire mieux en éliminatoires et dans les prochaines années. «Tout est une question d’implication. C’est difficile dans une ligue comme la nôtre, où les joueurs ne vivent pas de ça, d’avoir un groupe impliqué à 100 %. À plusieurs reprises pendant l’année, on a perdu des matchs à cause des absences de certains joueurs qui auraient pu se présenter au terrain s’ils avaient été un peu plus dédiés à leur sport. C’est ce sur quoi on va devoir insister dans les prochaines années si l’on veut être compétitifs», mentionne Alexandre Béland.

Malgré ces petits ajustements à apporter, tout n’est pas que négatif au sein de la formation trifluvienne, qui a connu une progression assez forte pour terminer la campagne sur une excellente note.

«À la fin de l’année, nous nous sommes trouvé une véritable identité. Nous avons réussi à travailler tout le monde ensemble en plus d’effectuer quelques transactions qui ont pu solidifier notre avant-champ. De plus, les joueurs ont très bien exécuté le plan de match à la fin de la saison. Le fait que tout le monde ait compris son rôle et s’en soit tenu au plan de match nous a permis de gagner des matchs», raconte-t-il avant de souligner les contributions considérables de la recrue William Verville et du vétéran Maxime Brunelle en offensive ainsi que de la récente acquisition Dylan Campeau en défensive.

En outre, les Aigles pourront bénéficier des services de quelques joueurs de plus pour les séries alors que quatre nouveaux éléments ayant déjà pris part à deux saisons dans la LBJEQ s’aligneront avec l’équipe. «Cet ajout nous aidera considérablement en éliminatoires. On aura la chance d’étirer notre liste de frappeurs grâce à des joueurs qui sont plus jeunes, mais qui ont déjà joué dans la ligue et qui ont de très bons bâtons. De plus, on accueille d’autres lanceurs pour combler la perte de Nathan Landry qui nous a fait très mal.»

Pour l’instant, l’heure est à la préparation chez les Aigles juniors, qui disputeront leur premier match des séries éliminatoires 2019, mercredi soir, au parc Henri-Casault de Charlesbourg. Dès mercredi matin, les joueurs seront sur le terrain dans le but d’être fin prêts pour l’affrontement prévu en soirée. Les premiers matchs à domicile de la série se tiendront samedi et dimanche au stade du parc de l’Exposition de Trois-Rivières. «L’objectif reste le même année après année, on espère se rendre le plus loin possible», conclut Alexandre Béland.