Un caméraman a dû être transporté à l'hôpital après avoir été atteint par une fausse balle.

Les Aigles en bref

Un caméraman blessé
Juste avant le début de la production offensive des Aigles en sixième manche, un caméraman travaillant pour le club a reçu une fausse balle frappée par Simon Gravel en plein visage, puis il s'est effondré dans les escaliers, à l'extrémité des estrades du côté du champ droit.
Sonné, l'employé a été transporté à l'hôpital quelques minutes après l'incident. Son état s'améliorait en fin de soirée.
Morales heureux de renouer avec Richar
Est-ce que l'embauche de son ami Danny Richar va relancer sa saison? Delvis Morales espère que oui! Celui qui a joué avec Richar en République dominicaine pendant deux ans déçoit au bâton jusqu'ici et son jeu défensif, quoique plus encourageant à l'arrêt-court, doit encore s'améliorer.
«C'est ma position naturelle et je me sens de mieux en mieux, confiait au Nouvelliste l'ancien espoir des Dodgers avant la partie. Pour l'arrivée de Danny, c'est une bonne nouvelle. Il peut jouer partout et c'est un frappeur menaçant. Il était un de nos leaders en République dominicaine.»
Richar a demandé une journée de congé jeudi, lui qui était arrivé à Trois-Rivières la veille. Il avait vécu une journée passablement mouvementée, ratant de peu son deuxième vol entre Toronto et Montréal.
Par ailleurs, tout porte à croire que Morales survivra au ménage entrepris par les Aigles il y a une semaine. Le gérant Pierre-Luc Laforest voit «trop de bonnes choses pour le laisser partir. S'il change son approche au bâton, il va devenir un huitième ou neuvième frappeur fiable.»
Ce n'est qu'un au revoir...
Les Aigles n'affronteront plus l'équipe nationale cubaine cette année, mais celle-ci fera un dernier détour par Trois-Rivières le 2 juillet, quand elle se mesurera aux meilleurs joueurs japonais de la Ligue de l'île Shikoku. Il s'agira de la seule confrontation entre ces deux clubs, qui quitteront ensuite le continent nord-américain pour retourner dans leur patrie respective.
Les Cubains font jaser
La visite des Cubains en Mauricie n'a pas été aussi médiatisée que celle à Québec, mais on a pu constater sur les réseaux sociaux un certain engouement pour les trois matchs. La série a été mentionnée plus de fois sur Twitter que tout autre sujet portant la mention «Trois-Rivières».
De la famille au Québec
Le gérant de l'équipe cubaine Roger Machado a de la famille au Québec. Sa nièce, Yanelys Machado, demeure à Laval puisqu'elle a épousé un Québécois d'origine portugaise.
Judah ronge son frein
Sam Judah a raté un deuxième match de suite. Avant la rencontre de jeudi, le voltigeur originaire de l'Alabama était le seul frappeur régulier de l'équipe qui n'affichait pas une moyenne d'au moins ,200.