Wayne Gretzky devrait être au Stade Stéréo Plus mardi soir alors que les Aigles affronteront les Capitales de Québec.

La «Merveille» à Trois-Rivières

Il y aura vraisemblablement de la belle grande visite dans la cité de Laviolette cette semaine. Wayne Gretzky profitera de son séjour au Québec pour venir épier son fils Trevor au Stade Stéréo Plus, alors que les Aigles de Trois-Rivières vont recevoir les Capitales de Québec.
Si Trevor défend les couleurs des Aigles depuis le début de la saison, ce sera la première visite de la «Merveille» à Trois-Rivières. Le joueur le plus prolifique de l'histoire du hockey a toutefois assisté à quelques matchs à Québec depuis deux ans. Lors de ces soirées, Gretzky avait insisté pour se mêler aux partisans, acceptant de plus de signer des autographes entre les manches. Il avait aussi rencontré brièvement la presse. René Martin, directeur général des Aigles, s'attend à un scénario semblable pour sa petite escapade trifluvienne. 
«Il ne veut pas de traitement particulier. On va lui parler, on va voir s'il accepte d'être présenté à la foule ou de faire un lancer protocolaire. On va évidemment respecter son choix. Nous sommes très heureux de l'accueillir chez nous», mentionnait Martin en fin de soirée lundi, après avoir appris de Trevor que son papa lui avait confirmé sa présence pour au moins l'un des deux matchs face aux Capitales, présentés mardi et mercredi.«On le savait qu'il était au Québec, on se doutait qu'il allait passer. Trevor a obtenu sa confirmation. Il pourrait même assister aux deux matchs. C'est un privilège de l'accueillir», répétait Martin. 
À l'image des Aigles, Trevor Gretzky connaît une saison décevante, lui qui frappait pour une moyenne de ,239 avant le match de lundi soir entre les Aigles et les Capitales.
En plus du baseball, l'ex-vedette des Oilers d'Edmonton a aussi fait un détour par le tournoi de tennis de la Coupe Rogers lundi.
Après Gretzky, Guerrero?
Wayne Gretzky ne sera peut-être pas le seul invité de marque au Stade Stéréo Plus au cours des prochaines semaines. Le Nouvelliste a appris que les Aigles tentent toujours d'attirer Vladimir Guerrero à Trois-Rivières. L'ex-joueur des Expos de Montréal devait venir rencontrer les amateurs de baseball de la Mauricie en 2015, lors du dernier week-end de la saison régulière. Guerrero devait signer des autographes, participer à une pratique au bâton, et possiblement à un concours de coups de circuits. 
C'est un membre de l'organisation, Denys Godbout, qui travaille pour le club en République dominicaine, qui avait bouclé l'entente avec lui.
Le buzz autour de cette activité s'était transformé en vive déception lorsque l'ex-voltigeur, trois jours avant l'événement, s'était désisté de son engagement en invoquant des motifs familiaux. Guerrero avait, paraît-il, préféré rester en République dominicaine en raison de la visite de membres des Blue Jays de Toronto, qui devaient rencontrer son fils, Vladimir Jr, un espoir avec qui ils s'étaient entendus au début du mois de juillet. 
Guerrero avait toutefois promis d'honorer son entente en 2016, mais ça ne s'est pas matérialisé. Les Aigles, échaudés par cette saga, ne veulent pas pour l'instant ébruiter leurs démarches, mais ils sont bel et bien revenus à la charge pour reprendre ce rendez-vous manqué. 
«Nous n'avons rien à annoncer pour l'instant, mais il est vrai que ce dossier est toujours ouvert», a fini par consentir Martin, après quelques questions.
Chose certaine, la venue de la «Merveille» et possiblement celle de Guerrero feraient du bien à une concession qui, pour la deuxième année de suite, ne remplit pas les attentes sur le terrain. Les hommes de T.J.Stanton nichent au sixième et dernier rang de la Ligue Can-Am, à 8 matchs et demi des Miners de Sussex County et du quatrième et dernier échelon donnant accès aux éliminatoires.