Une poussée de quatre points des Miners en début de sixième manche, aux dépens du releveur Tyler Ferguson, a assommé les Aigles dans le deuxième match d’une série de quatre face aux meneurs au classement général de la Ligue Can-Am.
Une poussée de quatre points des Miners en début de sixième manche, aux dépens du releveur Tyler Ferguson, a assommé les Aigles dans le deuxième match d’une série de quatre face aux meneurs au classement général de la Ligue Can-Am.

Impitoyables Miners

Pierrick Pichette
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Décidément, les Miners de Sussex County se sentent à la maison à Trois-Rivières. Après avoir triomphé lors du premier match de la série de quatre les opposant aux Aigles, voilà que la troupe de Bobby Jones a signé une écrasante victoire de 8 à 3, mardi soir, pour prendre les devants 2 à 0 dans la série.

Grâce à ce gain, les Miners se sont assurés de conserver le premier rang au classement général de la Ligue Can-Am à l’issue de cette série. Si les locaux souhaitent s’emparer du premier rang d’ici la fin de la saison, ils devront combler le déficit de trois matchs qui les séparent des meneurs alors qu’il ne reste que 12 matchs à la campagne.

Ce sont les Miners qui ont été les premiers à s’inscrire au pointage dans ce match alors qu’en deuxième manche, le receveur Cito Culver a frappé la balle avec puissance à l’avant-champ lorsque les buts étaient remplis et qu’un seul retrait avait été effectué par les Oiseaux. Deux manches plus tard, une poussée de quatre points a permis à Sussex County de ne plus jamais regarder en arrière. La formation trifluvienne a connu de bons moments en neuvième, inscrivant deux points, mais ce n’était pas assez pour rattraper les meneurs au classement.

La foule très… voire même trop impliquée

Si l’équipe va mal sur le terrain depuis deux matchs, ce n’est certainement pas en raison d’un manque d’implication provenant des spectateurs. Après avoir été bruyante à souhait lors de l’affrontement de lundi soir, la foule s’est encore une fois fait sentir mardi, tentant plus d’une fois d’insuffler la dose d’énergie nécessaire pour relancer l’équipe locale, mais en vain. Ce sont quelque 2890 personnes qui étaient présentes lors de ce deuxième affrontement pour encourager les leurs.

Toutefois, un incident malheureux est venu gâcher quelque peu l’ambiance survoltée régnant dans le stade tout au long de la rencontre. Quelques partisans frustrés de la défaite ont lancé quelques insultes au gérant de l’équipe T.J. Stanton, qui n’a pu s’empêcher de réagir sur le terrain.

«Je ne comprends pas pourquoi une certaine minorité de partisans réagissent comme ça alors que nous connaissons la meilleure saison de l’histoire de la franchise. Nous sortons d’une séquence de 13 matchs consécutifs et nous ressentons simplement un peu de fatigue. Ce sont des choses qui arrivent», a fait savoir Stanton au terme de la rencontre.

L’attaque des Aigles peu opportuniste

Pourtant si dominante depuis le début de la saison, l’offensive des Aigles a raté de nombreuses opportunités de s’inscrire au pointage jusqu’à maintenant dans la série, alors que les lanceurs des Miners l’a limitée à trois maigres points en deux affrontements. La soirée de mardi a été particulièrement difficile pour le joueur trifluvien Raphaël Gladu, qui a laissé pas moins de neuf joueurs sur les buts lors de ses cinq présences au bâton. Pour espérer revenir en force dans la série, les Aigles n’auront d’autre choix que de retrouver cet instinct du tueur qui avait fait leur renommée jusqu’à maintenant en 2019.

Au monticule du côté trifluvien, le partant droitier Garrett Harris, qui a connu de bons matchs cette saison face aux Miners, s’est relativement bien débrouillé durant ses cinq manches sur la butte, malgré des points accordés en deuxième et en quatrième. S’amenant en relève à Harris, Tyler Ferguson a pour sa part connu une soirée difficile, accordant quatre points à l’adversaire, dont deux étaient mérités.

Le troisième chapitre de cette série déterminante en vue des séries éliminatoires s’écrira jeudi soir dès 19 h 05 au stade du parc de l’Exposition. Les Aigles tenteront alors de retrouver leur rage de vaincre qui semble être disparue depuis deux matchs. «Demain, le match commence zéro à zéro. On se vide donc la tête et on revient en force», conclut le gérant.