Dustin Geiger comblera peut-être les lacunes des Aigles au premier coussin, un problème qui persiste depuis 2013.

Encore de la puissance

Trois-Rivières (LSG) — Si le Canadien se cherche désespérément un premier centre depuis des années, les Aigles, eux, n’ont jamais été capables de dénicher un joueur de premier but digne de ce nom. Ils espèrent avoir enfin trouvé la perle rare en Dustin Geiger.

Choix de 24e ronde des Cubs de Chicago au repêchage du Baseball majeur de 2010, l’athlète de 26 ans se rapportera au camp de Trois-Rivières, en mai prochain, deux semaines avant le début de la saison dans la Ligue Can-Am.

Geiger, reconnu pour sa puissance au bâton, rejoindra un alignement des frappeurs provisoire qui, sur papier, semble plus menaçant que celui de l’an dernier, avec Taylor Brennan, Javier Herrera et le nouveau venu Victor Roache, un ancien espoir tenu en haute estime par les Brewers de Milwaukee.

«Nous allons avoir un milieu d’alignement très dangereux. L’acquisition de Geiger est majeure pour notre équipe», souligne le gérant des Aigles T.J. Stanton, qui mise déjà sur cinq de ses six joueurs d’expérience en vue de la campagne 2018. Il y a fort à parier que ce dernier poste sera réservé pour un lanceur vétéran, les Aigles ayant connu beaucoup de difficultés au monticule l’an passé.

Geiger a évolué dans les réseaux des Cubs de 2010 à 2015, avant de migrer vers le baseball indépendant, dans l’Association américaine (Wichita, Laredo, Gary et Fargo-Moorhead). Les Marlins de Miami l’ont embauché en 2017, mais l’expérience ne fut pas assez concluante pour le garder.

Dans le réseau AA à Jacksonville, il a été retiré au bâton 38 fois en 37 parties et a frappé cinq circuits. Il compte 62 circuits en sept saisons (534 matchs), tous niveaux confondus.