Après Raphaël Gladu, Juan Kelly pourrait être le prochain joueur d’impact de l’alignement offensif à confirmer son retour avec les Aigles l’été prochain. Il a signé son contrat au cours des derniers jours.
Après Raphaël Gladu, Juan Kelly pourrait être le prochain joueur d’impact de l’alignement offensif à confirmer son retour avec les Aigles l’été prochain. Il a signé son contrat au cours des derniers jours.

Aigles: l’équipe de Stanton prend forme

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Le départ de David Glaude pour Québec et la perte de trois lanceurs dominants ont assombri l’automne et le début de l’hiver de bien des partisans des Aigles. Heureusement, on semble enfin vouloir laisser place aux bonnes nouvelles.

Le retour du Trifluvien Raphaël Gladu a été confirmé mardi. Cette annonce est la première de plusieurs embauches attendues.

Même s’il n’a joué que 69 matchs avec le club de sa ville, Gladu a dominé la colonne des points produits (64) lors de sa première campagne dans le baseball indépendant. Il a aussi frappé pour une moyenne supérieure à ,300.

«Je suis heureux de commencer à bâtir une équipe gagnante avec un joueur talentueux et de caractère comme Raphaël. En plus, c’est une personne très impliquée dans la communauté, ce qui représente un aspect important aux yeux de l’organisation», a mentionné le gérant T.J. Stanton, dans un communiqué.

Des Latinos de retour

Les Aigles devraient dévoiler, prochainement, que Juan Kelly (République dominicaine) et Alberth Martinez (Venezuela) poursuivront leur séjour avec l’équipe. Kelly, un frappeur de puissance qui a comblé des besoins importants au premier but dès son arrivée en 2019, a d’ailleurs signé son contrat au cours des derniers jours.

En 59 parties avec Trois-Rivières l’été passé, il a frappé pour une moyenne au bâton de ,321. Sa moyenne de présence sur les buts + puissance au bâton s’élevait quant à elle à ,951. Il avait toutefois connu des séries éliminatoires plus difficiles, face au personnel de lanceurs des Jackals du New Jersey.

Kelly a longtemps été identifié comme un espoir des Blue Jays de Toronto. Il est un proche ami de Vladimir Guerrero fils.

Pour ce qui est de Martinez, il en serait à une troisième saison avec les Aigles. Son jeu au champ extérieur a souvent été à point. Au bâton, il frappe pour la moyenne. Il devrait signer son contrat d’ici la fin de la semaine.

On se souvient que l’an dernier, autant Kelly que Martinez n’avaient pu rejoindre les Aigles pour le début de la campagne. À l’époque, on expliquait que ce retard découlait d’erreurs commises par les joueurs dans les formulaires de demandes de visa.

Dans le cas de Kelly, un conflit diplomatique entre la défunte Ligue Can-Am et la République dominicaine avait également été invoqué.

Les Aigles n’ont pas pris de risque pour 2020: ils seraient en avance de quelques semaines dans le processus visant à attirer les deux joueurs d’impact.

Un jeune de 18 ans parmi les lanceurs

Par ailleurs, l’équipe confirmera bientôt s’être entendue avec le lanceur recrue dominicain Yeison Santos.

Ce releveur gaucher de 6p2, âgé d’à peine 18 ans, a passé les deux dernières saisons dans l’organisation des Pirates de Pittsburgh, en République dominicaine. Il a compilé d’excellentes statistiques.

Il sera le deuxième lanceur à intégrer l’alignement des Aigles, après une autre recrue, Keaton Sullivan.

Dans la nouvelle Ligue Frontière, les Aigles devront aligner entre 22 et 24 joueurs. Du lot, 10 devront être des recrues. Il y aura aussi 10 postes pour des joueurs d’expérience. Seulement quatre auront droit au statut de vétéran, c’est-à-dire des joueurs de 29 ans ou plus.

Mission recrutement en Californie

Le gérant Stanton se trouve actuellement dans le sud de la Californie, où il participe à des activités d’évaluation de joueurs autonomes, la plupart issus des universités ou des collèges américains. D’autres équipes de la Ligue Frontière sont présentes. C’est là-bas que Stanton a déniché Sullivan. Il espère trouver d’autres joueurs d’ici son retour au Québec, prévu dans deux semaines.