Edilson Alvarez

Aigles Can-Am: c'était si bien parti...

Les Aigles disputaient deux matchs vendredi face aux Miners de Sussex. Ils devaient tout d'abord terminer la rencontre amorcée le 25 juin, stoppée par la pluie, avant de livrer un duel de neuf manches à l'équipe du New Jersey. Les Trifluviens ont divisé les honneurs de cette soirée, mais en sont ressortis avec un goût très amer.
Lors de la première rencontre, qui s'amorçait en huitième manche, Alexander Ayala a frappé un circuit dès le premier tour au bâton de sa troupe pour donner l'avance 5-4 aux siens. En relève, Angel Rincon s'est tiré d'affaires en neuvième pour donner la victoire aux siens.
Une heure plus tard, on reprenait les hostilités et les Aigles semblaient avoir le vent dans le dos. Leurs cinq premiers frappeurs ont atteint les sentiers, ce qui leur a permis de prendre l'avance 2-0. C'était si bien parti...
En plus, les Oiseaux avaient envoyé au monticule leur meilleur artilleur, Edilson Alvarez. Les 1633 spectateurs étaient donc en droit de s'attendre à une victoire. Mais le Dominicain a rapidement failli à la tâche. Il a accordé des circuits à Jay Baum et Nick Giarraputo dès le début de la deuxième manche. Puis, il a atteint J.J. Fernandez et permis un double à Alexi Colon. Une erreur et un triple plus tard, les Miners prenaient une avance de 4-2. Les Aigles ne s'en sont jamais remis et se sont inclinés 9-3.
Le seul autre point des Aigles est venu d'une longue frappe de Kyle Lafrenz en huitième. Une soirée difficile pour les frappeurs face à un Kody Kerski qui n'a permis que sept coups sûrs en six manches et un tiers de travail, dont quatre en première. Même en défensive, les Aigles ont commis trois erreurs, dont la première de David Glaude en 24 parties. Le Québécois a d'ailleurs été expulsé du match après s'en être pris, en français, à l'officiel Michael Boulianne sur un jeu serré en sixième manche.
«L'autre lanceur lançait très bien et on a rapidement perdu notre concentration dans ce match. On pensait à d'autres choses, comme les arbitres. La deuxième manche ne nous a pas sortis de la rencontre, mais nous sommes tombés rapidement frustrés. Je ne pense pas que c'est normal qu'on tombe rapidement frustrés comme ça», a analysé Stanton, qui a longuement discuté avec ses joueurs au terme de la rencontre.
Les Miners ont ainsi mis un terme à une séquence de cinq défaites consécutives.
«Le point tournant de ce match, c'est que notre lanceur a été en mesure de se remettre de cette première manche. On est un club qui se bat et qui continue de se battre, et ce, même si on a plusieurs blessés», a souligné le pilote des visiteurs, Bobby Jones.
Pas de flammèches
Les Aigles tiendront leur traditionnelle soirée du hockey samedi soir alors que Chris Murphy affrontera Michael Tamburino. Mais on pensait bien avoir droit à une partie de hockey vendredi au Stade Stéréo Plus. La portion bagarre, du moins.
En effet, lors de leur dernier affrontement, les deux équipes en étaient venus aux coups après que Jay Baum avait frappé le receveur Kyle Lafrenz sur une glissade. Atteint à sa présence suivante, Baum était entré violemment en contact avec Carter McEachern au deuxième but et les bancs s'étaient vidés.
Malgré de fortes rumeurs, les Aigles n'ont pas répliqué vendredi.