La nouvelle zone aménagée au champ extérieur, à proximité de l’enclos des releveurs de l’équipe visiteuse, offre un coup d’œil unique sur le match.

Aigles: un point de vue unique au champ gauche

TROIS-RIVIÈRES — Les Aigles y songeaient depuis quelques mois, c’est maintenant officiel: une nouvelle zone de partisans voit le jour à l’extrémité du champ gauche au stade de Trois-Rivières. Celle-ci offrira un point de vue unique sur le terrain lors des matchs de baseball cet été.

L’espace a été aménagé au cours des derniers jours, alors que les joueurs de T.J. Stanton disputaient des matchs sur la route.

Ce nouveau lounge, dont on procédera à l’ouverture officielle quelque part en juin, pourra accueillir une vingtaine de partisans pendant les parties locales. Il en coûtera 1100 $ par groupe pour le louer le temps d’une rencontre, ce qui équivaut à 55 $ par spectateur et cela inclut de la nourriture gratuite ainsi que trois consommations.

La section du champ gauche jouxtera la terrasse, qui fait partie du paysage du stade depuis l’arrivée de la Ligue Can-Am, en 2013. Il sera d’ailleurs possible de rejoindre le lounge par le biais de la terrasse. Une entrée sera également aménagée par la rue des Aigles.

Les amateurs auront un accès privilégié à la préparation des releveurs de l’équipe adverse, juste à côté. Un agent de sécurité s’assurera d’ailleurs que tout se passe bien dans cette section, qui piquera assurément la curiosité de la foule.

«Sans nos partenaires, rien de tout cela n’aurait été possible», souligne le directeur général des Aigles, René Martin. «On vise bien sûr les entreprises, on croit que c’est un endroit vraiment super pour passer une belle soirée d’été. Ceci dit, tout le monde peut louer le lounge, que ce soit pour une fête ou un enterrement de vie de garçon, par exemple.»

Le lounge est surélevé de quatre pieds par rapport au terrain. Avec cette importante refonte, les dimensions du terrain passeront de 317 à 301 pieds. Par mesure de sécurité pour les joueurs, une piste d’avertissement sera installée dans les jours à venir.

Il faudra aussi tracer des lignes jaunes, afin de bien délimiter les zones des circuits. Un joueur dont la balle devait frapper le lounge sera crédité d’un circuit.

«C’est unique. J’ai hâte de voir comment les gars vont négocier le coin du lounge, vers le champ centre. Ce sera une période d’adaptation. Pour les fans par contre, c’est intéressant.»

C’est David Glaude qui patrouillait le champ gauche, mardi. Selon lui, cette nouvelle estrade ne changera pas grand-chose pour les joueurs.

«Si tu juges bien la balle, ça ne devrait pas être si pire. Ici au stade, les circuits ne sont pas souvent frappés dans les allées, j’ai hâte de voir si la stratégie des frappeurs changera. En plus, le vent souffle plus souvent vers la droite que vers la gauche.»

Un frappeur gaucher comme lui pourrait-il y trouver son compte? «Je crois que oui! C’est mon côté opposé. Je ne serais pas surpris que ça avantage plus les gauchers que les droitiers.»

René Martin a confirmé que des groupes ont déjà loué le lounge pour les matchs de jeudi et vendredi. Une vingtaine de parties seraient déjà réservées pour cet été.