Nick Neumann était sollicité par plusieurs équipes du baseball indépendant. Presque tous les clubs de la Ligue Can-Am souhaitaient l'enrôler!

Aigles: un lanceur courtisé dans le nid

Lorsqu'il a été libéré par les Pirates de Pittsburgh pendant leur camp d'entraînement, le lanceur Nick Neumann n'a eu qu'à attendre que quelques minutes avant que le téléphone ne commence à sonner. En fin de journée, il avait reçu une dizaine d'offres d'équipes du baseball indépendant, toutes intéressées à ses services.
Face à la multitude de choix qui se présentaient à lui, l'athlète de 26 ans originaire du Connecticut a jeté son dévolu sur... les Aigles de Trois-Rivières! Droitier de 6 pi 3  po et 210 livres, Neumann s'est fait connaître dans le réseau des Pirates grâce à ses balles à effet. On dit de lui qu'il mise sur une redoutable balle courbe et un bon changement de vitesse.
Utilisé comme releveur au sein du baseball affilié, c'est probablement en raison de la vélocité de ses rapides, qui atteignent rarement les 90 milles à l'heure, que les Pirates ont préféré s'en départir. Mais le gérant des Aigles T.J. Stanton, à l'instar de plusieurs de ses confrères il faut croire, estime que le jeune homme peut trouver sa niche chez les professionnels.
Neumann se joindra d'ailleurs à la rotation de partants des Oiseaux, dont font partie Matthew Rusch, Edilson Alvarez, et Guillaume Blanchette. Une position qui pourrait lui permettre de s'épanouir, considérant son style.
«Presque toutes les équipes de la Ligue Can-Am le voulaient», sourit Stanton, pas peu fier de sa plus récente prise, qui s'enrôle à Trois-Rivières même si des destinations qui auraient été jugées plus attrayantes pour de nombreux joueurs s'ouvraient devant lui. C'est qu'en plus des clubs de la Can-Am, au moins deux organisations très fortunées de l'Association américaine de baseball professionnel le reluquaient. 
Alors, pourquoi choisir Trois-Rivières?
«Il sait qu'on a un des meilleurs receveurs défensifs du circuit en Kyle Lafrenz. Il trouvait aussi ça stimulant de travailler avec un gérant qui a déjà été un lanceur, en plus de la présence de Matthew et celle de notre entraîneur des frappeurs, Chris Torres, un ancien receveur. Nous avons l'environnement de travail idéal pour lui», énumère Stanton, qui espère annoncer l'ajout d'un autre lanceur à sa formation dans les prochains jours.