René Martin, Paul Poisson et toute l’équipe des Aigles s’activent depuis déjà quelques semaines afin de préparer la saison de baseball au Stade Quillorama. À trois jours de l’ouverture locale des Aigles juniors, ils ont encore plusieurs questions, notamment sur le nombre de spectateurs qu’ils pourront accueillir au parc de l’Expo.
René Martin, Paul Poisson et toute l’équipe des Aigles s’activent depuis déjà quelques semaines afin de préparer la saison de baseball au Stade Quillorama. À trois jours de l’ouverture locale des Aigles juniors, ils ont encore plusieurs questions, notamment sur le nombre de spectateurs qu’ils pourront accueillir au parc de l’Expo.

Aigles: les juniors seront «traités comme les pros»

TROIS-RIVIÈRES — Les dirigeants des Aigles ont sourcillé, dimanche, en apprenant qu’un match de baseball senior majeur a été présenté devant près de 500 personnes, à Thetford Mines, dans un stade pouvant accueillir plus de 7000 spectateurs.

Alors que l’organisation attend toujours des réponses à certaines de ses questions, notamment s’il lui sera possible de faire entrer de 200 à 300 amateurs dans un Stade Quillorama qui peut en contenir plus de 4000, la petite équipe se démène en coulisses afin de marquer comme il se doit le début de la saison de sa relève, qui s’amorce jeudi soir, contre les Diamants, dans la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Les Aigles juniors, qui s’entraînent en groupe depuis quelques semaines, ont affronté les Cascades de Shawinigan, vendredi dernier à Trois-Rivières. Il n’y avait que quelques dizaines de personnes dans les gradins ainsi que sur la terrasse, le long de la ligne du troisième but.

«On a dû refuser du monde à l’entrée du stade pour respecter la règle des rassemblements de 50 spectateurs», mentionne le président de l’organisation des Aigles Paul Poisson. «Ça ne faisait pas notre affaire, mais ce soir-là, personne n’a enfreint le règlement de la distanciation des 2 mètres. On dirait que ce ne sont pas toutes les équipes de baseball au Québec qui peuvent en dire autant...»

Le collègue du Soleil, Ian Bussières, rapportait dans son article de lundi que plusieurs partisans présents à Thetford respectaient la distanciation physique, alors que d’autres semblaient encore se croire en 2019. Du côté de Montréal, l’épicentre de la pandémie au Canada, des amateurs auraient préféré quitter les estrades du Stade Raymond-Daviault, car ils ne se sentaient pas à l’aise à leur siège. L’équipe des Brewers a répondu qu’elle s’ajusterait à la situation pour ses prochains matchs locaux.

Les Aigles juniors sont prêts à faire des sacrifices, mais ils ne sont pas les seuls à dire que le gouvernement devra permettre des rassemblements de plus de 50 personnes dans le déconfinement sportif.

Pour l’instant, selon Paul Poisson, la Ville de Trois-Rivières se plie aux recommandations de la Santé publique (50 spectateurs). Le commissaire de la LBJEQ, Rodger Brulotte, démontrerait quant à lui un certain optimisme en ce qui a trait à un allègement des recommandations pour les rassemblements sportifs.

«À 50 personnes, on remettrait en question notre participation aux activités de la Ligue de baseball junior élite. Par contre, nous avons bon espoir que ça change d’ici jeudi. En fait, il faut absolument.»

«On a travaillé pendant des semaines sur un plan de retour au jeu avec notre équipe professionnelle. Ce plan-là, on ne l’a pas jeté aux poubelles, nous sommes prêts à l’appliquer pour nos Aigles juniors. À 250 personnes dans le stade et une centaine d’autres sur la terrasse, on fait nos frais et nous présentons du baseball en toute sécurité, autant pour nos joueurs que pour les fans.»

Poisson a souri, lundi après-midi, en entendant le premier ministre François Legault annoncer le port obligatoire du masque dans les lieux publics fermés, dès samedi prochain.

«Le port du masque, on l’obligeait chez nous, à l’intérieur du stade: c’était dans notre plan de retour au jeu, et ce bien avant l’annonce du gouvernement. Nous allons également engager deux gardiens de sécurité pour nous assurer que les partisans seront respectueux des consignes. Bref, on a fait notre bout de chemin dans tout ça, même que nous avons mesuré le stade en étirant la distance à 2,5 mètres au lieu de 2 mètres! Le reste, on ne le contrôle pas, nous attendons encore des réponses...»

Les Aigles ont ouvert leur billetterie en ligne lundi, en vue des 9 matchs à domicile qui auront lieu au parc de l’Exposition jusqu’au 15 août. Les séries éliminatoires suivront ensuite.

«On a pris la décision de traiter les juniors comme s’ils étaient les pros. Cet été, les Aigles juniors joueront à domicile avec toutes les ressources que nous utilisons en temps normal pour les matchs des Aigles de la Ligue Frontière, avec l’animation, la pub, notre mascotte Grand Chelem et même la webdiffusion de quelques rencontres.»

Le fait que les abonnés de saison aient choisi de continuer à encourager l’équipe, malgré l’annulation de la saison de baseball professionnel, permet aussi à l’organisation de maintenir plusieurs emplois.