Trois jours après avoir vu leur spectaculaire campagne prendre fin, dimanche au terme d'un revers en prolongation lors du match ultime de leur demi-finale contre les Jackals du New Jersey, le directeur général René Martin et le gérant T.J. Stanton ont tracé un bilan fort positif.

Aigles de Trois-Rivières: «Notre meilleure saison à vie»

Trois-Rivières — Malgré une fin de saison amère, tout juste à court d'une participation à la finale de la Ligue Can-Am, la saison 2019 conservera une place de choix dans l'histoire des Aigles de Trois-Rivières.

Trois jours après avoir vu leur spectaculaire campagne prendre fin, dimanche au terme d'un revers en prolongation lors du match ultime de leur demi-finale contre les Jackals du New Jersey, le directeur général René Martin et le gérant T.J. Stanton ont tracé un bilan fort positif.

Évidemment déçu de voir le parcours prendre fin dans le carré d'as, le DG se disait néanmoins fort ravi du total de 60 victoires récoltées cet été, en saison régulière et en séries éliminatoires. «C'est notre meilleure saison à vie, d'un bout à l'autre. On a eu 60 victoires, dont 36 à Trois-Rivières. Les partisans sont souvent partis du stade avec le cœur léger. On espère que les gens vont retenir l'ensemble de l'année et non pas seulement notre dernière défaite.»

À ses côtés, T.J. Stanton affichait un large sourire après avoir vu l'équipe qu'il a assemblée abattre de nombreux records de concession, notamment en terme de circuits, points marqués, doubles et buts sur balles, toutes des statistiques qui contribuent à animer le spectacle. «On a connu une saison très spéciale. Malheureusement, on n'a pas été capable d'atteindre l'objectif ultime. Ça s'est décidé par quelques pouces seulement. C'est la réalité du baseball, a laissé tomber le gérant. On doit retirer beaucoup de fierté de cette saison, notamment avec la meilleure fiche de l'histoire de l'équipe.»

Par ailleurs, la qualité du recrutement de Stanton a été vantée par son supérieur immédiat. «T.J. a fait tout un boulot. Ce n'est jamais arrivé d'employer aussi peu de joueurs dans une année. Ça en dit long sur la qualité du recrutement et aussi sur le fait qu'on a réussi à éviter les blessures.»

Les bases de 2018

Après une saison 2018 remplie de promesses – également freinée lors du match ultime de la demi-finale – Stanton a décidé de ramener à Trois-Rivières un noyau solide qui comprenait notamment Taylor Brennan, Anthony Hermelyn, David Glaude, Michael Suchy, Alberth Martinez, Kevin McNorton et Chris Murphy. À ce groupe, ses contacts dans le monde du baseball lui ont ensuite permis d'ajouter quelques morceaux d'impact, à commencer par le releveur Garrett Mundell. Les venues de Raphaël Gladu, Tucker Nathans, Juan Kelly, Domenic Mazza, Brandon Barker et Garrett Harris, entre autres, ont permis de hisser l'équipe à un autre niveau. «Notre noyau de l'an dernier nous a permis de bien bâtir en prévision cette saison. Et cette saison, on a formé, à mes yeux, la meilleure équipe de la Ligue Can-Am», a noté le gérant, qui vient de compléter sa troisième saison complète à la barre des Aigles.

Stanton pourrait d'ailleurs avoir quelques trous à boucher au cours de la période hivernale. Mercredi, en conférence de presse, le gérant ciblait la défensive et la rotation des partants comme points principaux à améliorer. Toutefois, il pourrait aussi devoir remplacer des joueurs comme Mundell, Harris, Kelly, Thomas Roulis et Cortland Cox, si jamais le baseball affilié devait leur soumettre un contrat. Du lot, le cas Mundell est assurément celui qui retient le plus l'attention. Les Giants de San Francisco semblent d'ailleurs fort intéressés par le releveur numéro un des Aigles.

Nouveau contrat en vue

Au terme d'une saison aussi satisfaisante, nul doute que l'organisation des Aigles souhaite poursuivre son association avec Stanton et son adjoint, Kole Zimmerman. La direction abordera d'ailleurs le sujet avec les principaux intéressés au cours des prochaines semaines. Rappelons que Stanton a été désigné gérant de l'année dans la Ligue Can-Am, au cours des derniers jours.
«C'est un honneur que je partage avec Kole qui effectue tout un travail à mes côtés, tout au long de l'année. Et il faut dire que le mérite revient aussi aux joueurs. Ce sont eux qui vont sur le terrain pour gagner des matchs», a noté Stanton, avec humilité.

Carnet de notes

Les prochaines semaines s'annoncent déterminantes pour la suite des activités dans la Ligue Can-Am. Les dirigeants doivent se réunir d'ici la fin du mois de septembre pour évaluer la possibilité de fusionner avec la ligue indépendante Frontier... Se disant satisfait de la réponse de la population cette saison, René Martin a promis de dresser un portrait plus détaillé des assistances au stade en 2019 au cours des prochaines semaines...