Aux prises avec des problèmes en relève, les Aigles ont décidé d'envoyer le lanceur Kyle Hansen au monticule en neuvième manche. Le grand lanceur a bien fait pour mettre un terme à la rencontre.

Aigles Can-Am: merci à la longue balle

Malgré un total de quatre coups sûrs, les Aigles ont réussi à vaincre les Jackals du New Jersey par la marque de 4-2 grâce à des circuits de Daniel Mateo et Cody Kuzniczci.
Les hommes de T.J. Stanton ont été plutôt timides lors de leurs deux premiers tours au bâton. Daniel Mateo s'est assuré de réveiller les 1387 spectateurs réunis au Stade Stéréo Plus en catapultant la rapide du partant Andres Caceres par-dessus la clôture du champ gauche.
Les Aigles concédaient plus de 30 coups de quatre buts aux Jackals en 2017 avant la rencontre, mais ils ont fait fi de cette statistique.
Après avoir frappé son premier circuit de la saison dans le match de dimanche face aux Capitales à Québec, Cody Kuzniczci a remis cela lors de la quatrième manche. Avec deux hommes sur les sentiers, le receveur a cogné la balle tout juste au-dessus du poteau de démarcation pour donner les devants aux siens 4-2.
Lors de ce jeu, le personnel d'entraîneur des Jackals clamait que la flèche de Kuzniczci était hors ligne, mais les officiels ont maintenu leur décision.
«Les gars près de l'enclos des releveurs ont vu la balle à la gauche du poteau, mais c'était très serré. On se doutait donc que les arbitres n'allaient pas renverser la décision», indiquait le gérant Matt Padgett.
«En bout de ligne, il n'y a que nous à blâmer. Nous aurions pu mettre le match hors de portée plus d'une fois».
De son côté, Stanton était bien heureux du réveil offensif de Mateo, qui a été plutôt invisible face aux Capitales, et de l'apport offensif de son receveur à ses deux dernières sorties. 
«Ça fait toujours du bien de voir le bas de la formation donner un coup de main à l'attaque. Nous aurons besoin de l'appui de tout le monde d'ici la fin de la saison, pas seulement de nos gros canons».
Le pilote des Trifluviens admet toutefois qu'il aurait aimé voir son équipe être plus menaçante au fil des manches, elle qui a enregistré un maigre total de quatre coups sûrs au cours de ce duel.
«Nous ne sommes pas allés sur les sentiers assez souvent. Il faudra placer la balle dans les trous et créer plus d'occasions de faire des points».
Rusch opportuniste
Matthew Rusch a connu une soirée au boulot en deux temps au monticule. Le vétéran éprouvait des problèmes de contrôle lors des premiers tours au bâton des Jackals, si bien qu'après trois manches lancées, il avait déjà près de 80 tirs au compteur.
Le droitier a cependant fait preuve d'opportunisme lorsqu'il s'est retrouvé dans l'eau chaude. Lors des deux occasions durant lesquelles les Jackals ont rempli les sentiers, Rusch a offert aux amateurs son meilleur baseball en limitant les dégâts à un seul point. 
L'artilleur de 34 ans a conclu sa sortie avec deux points mérités et 10 retraits au bâton en six manches de travail.
Contrairement au dernier match, la relève des Aigles a effectué de la bonne besogne pour préserver l'avance de l'équipe. Ce n'est pas Nick Sarianides mais plutôt Kyle Hansen qui a sauvegardé la partie en fin de neuvième manche. Une décision que Stanton a préféré laisser entre les mains de son instructeur des lanceurs. 
«Matthew a regardé les releveurs dans les yeux et a décidé d'envoyer Kyle. C'était son match alors j'ai préféré lui laisser la décision.»
Avec ce gain, les Oiseaux montrent maintenant un dossier de 5-2 depuis le début du calendrier régulier face aux Jackals, qui subissent quant à eux un cinquième revers de suite.
Le deuxième match de cette série aura lieu demain, alors que le gaucher Jason Byers effectuera son premier départ dans l'uniforme des Aigles. Il sera opposé au droitier Lee Sosa.