Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Sports

Les Aigles joueront au Stade Quillorama

TROIS-RIVIÈRES — La saison 2020 sera définitivement celle du renouveau pour les Aigles de Trois-Rivières. En plus de joindre la nouvelle ligue Frontière, leur domicile du terrain de l’Exposition portera dorénavant le nom de Stade Quillorama.

Le logo de cette entreprise familiale de Trois-Rivières remplacera donc celui de Stéréo +, qui se trouvait sur la façade depuis juin 2016. En vertu de l’entente conclue avec les Aigles, Quillorama versera 100 000 $ au cours des trois prochaines années.

Sports

Les Cataractes signent un cinquième gain de suite à Saint-John

Grâce à une irrésistible remontée, les Cataractes sont parvenus à étirer à cinq leur séquence victorieuse en l’emportant 4-3 à Saint-John samedi.

Les équipiers de Daniel Renaud avaient en effet encaissé les trois premiers buts du match. Mais Gabriel Denis a pris les choses en main au milieu du match. Son premier but a fait virer le vent, puis son deuxième but du match au milieu de la troisième a permis aux visiteurs de rattraper leurs hôtes. Denis, élu la première étoile du match, avait aussi laissé tomber les gants en fin de première période.

C’est finalement Charles Beaudoin, avec son neuvième but de la campagne, qui a départagé les deux équipes avec un peu moins de neuf minutes à écouler au duel. Armé d’une avance d’un but, le gardien Antoine Coulombe a alors su naviguer pour conduire son équipe jusqu’aux deux points à l’enjeu.

Vasily Ponomarev a inscrit l’autre filet des vainqueurs, qui ont dominé 36-27 dans la colonne des tirs cadrés. Les Cataractes termineront ce voyage dans les Maritimes par un arrêt à Bathurst dimanche après-midi.

Capitales

Échange majeur: David Glaude passe aux Capitales en retour de T.J. White

Comme il le souhaitait, David Glaude poursuivra sa carrière à la maison. Dans le cadre d’une transaction majeure avec les Aigles de Trois-Rivières annoncée mardi matin, les Capitales de Québec ont acquis les services du deuxième-but David Glaude en retour de l’avant-champ T.J. White, le joueur le plus populaire au Stade Canac depuis deux ans.

À la fin de la dernière saison, Glaude avait fait part de son désir de revenir jouer dans sa ville, où il a récemment fait l’achat d’une maison. Les discussions entre les gérants Patrick Scalabrini et T.J. Stanton, aussi confrères de travail au programme sport-études des Canonniers de Québec, n’ont pas traîné en longueur.

«C’est le fun, je suis vraiment content. Je n’avais rien contre Trois-Rivières, j’avais juste le goût de jouer pour l’équipe de ma ville, j’étais rendu là dans ma carrière et ma vie personnelle. Je me suis acheté une maison, j’ai passé les sept derniers étés à l’extérieur de Québec, le moment était parfait pour le faire», avouait le joueur de 25 ans, qui a passé une partie de la journée au Stade Canac, où il besogne aussi pour les Canonniers en plus de poursuivre des études en Sciences géomatiques à l’Université Laval.

Glaude a disputé les trois dernières saisons avec les Aigles, conservant une moyenne de .290 avec 13 circuits et 49 points produits, en 2019, ce qui lui a valu le titre de joueur par excellence de l’équipe, cette saison. Il avait joué un match comme recrue avec les Capitales, en 2017, l’année de leur dernier championnat dans la Ligue Can-Am.

«Il s’agit de l’échange le plus important que j’ai fait depuis que je suis le gérant des Capitales. On vient quand même de s’échanger les deux joueurs les plus utiles de chaque équipe, la saison dernière. David a demandé de jouer à Québec, mais en bout de ligne, il fallait quand même que ce soit une transaction équitable. J’aimais beaucoup T.J. [White], qui était notre joueur le plus populaire et le plus régulier depuis deux ans, mais on ne pouvait pas passer par-dessus la chance d’acquérir un joueur québécois d’impact», expliquait le gérant des Capitales Patrick Scalabrini à propos du frappeur gaucher qui a aussi réussi 22 doubles et volé 16 buts, en 2019.

White a été nommé joueur par excellence des Capitales, en 2019, et ce, même s’il n’a disputé que 58 matchs, affichant une moyenne de .274 avec 10 circuits et 44 points produits.

«J’ai été surpris qu’on m’échange contre T.J. White, je ne pensais pas que je valais autant que ça. Il est un excellent joueur. Je remercie les Aigles pour tout ce qu’ils ont fait pour moi, T.J. m’a donné la chance de jouer de façon régulière depuis trois ans, j’ai beaucoup appris de sa part et des entraîneurs des frappeurs. J’ai vraiment hâte à la prochaine saison les six prochains mois vont passer assez vite», assurait Glaude, un ancien joueur des Diamants de Québec (LBJEQ) qui a aussi évolué avec l’équipe de l’université Missouri Western State pendant trois saisons de 2015 à 2017.

Trois ou quatre ans de solide baseball

Les Capitales et les Aigles ont disputé leur dernière saison dans la Ligue Can-Am, l’été dernier. En 2020, ils joueront dans la Ligue Frontier à la suite de la fusion entre les deux ligues de baseball indépendant.

«T.J. aspire toujours à jouer dans le baseball affilié et il est un peu plus vieux que David, qui va nous donner trois ou quatre ans de solide baseball. Il nous amène aussi de la profondeur, car selon notre casse-tête, il pourrait jouer comme deuxième-but ou voltigeur. En plus, on vient d’aller chercher un joueur qui faisait toujours très mal aux Capitales, David Glaude était le tortionnaire de Karl Gélinas», notait Scalabrini en riant en parlant du lanceur québécois des Capitales.

Du côté des Aigles, on estimait qu’il s’agissait d’une bonne transaction d’un côté comme de l’autre. «Il s’agit de deux bons joueurs, polyvalents en défensive et avec de bonnes statistiques offensives. D’un point de vue baseball, c’est donnant donnant, et du côté humain, nous libérons un joueur qui a contribué à notre cause», laissait savoir Stanton.

Sports

Les Aigles lancent une campagne de financement

TROIS-RIVIÈRES — L’appel à l’aide lancé en septembre semble rapporter des résultats encourageants pour les Aigles de Trois-Rivières, qui proposent maintenant à la population une nouvelle façon de contribuer à la survie de la concession.

Dans le but de profiter de cette belle montée – le club constate une hausse de 80 % dans la vente d’abonnements de saison – la direction met à la disposition de la communauté une campagne de financement participatif, par le biais de la plate-forme La Ruche Québec.

Sports

Aigles: Stanton a été froissé

TROIS-RIVIÈRES — Alors qu’une rencontre est prévue entre lui et l’organisation mercredi à Trois-Rivières, le gérant des Aigles, T.J. Stanton, admet qu’il a été frustré de la façon dont l’équipe a géré son dossier il y a un an.

À la fin de la saison 2018, alors qu’il venait de guider ses troupes en séries pour la deuxième fois de leur histoire, le Floridien s’attendait à recevoir un vote de confiance de l’organisation. On lui a offert un contrat d’une saison, ce qu’il n’a pas apprécié, a-t-il confié au Nouvelliste mardi.

Sports

Rencontre de la dernière chance lundi soir pour les Aigles

Trois-Rivières — Il est minuit moins une pour les Aigles de Trois-Rivières. Lundi soir, les actionnaires de l’équipe se rencontreront au Salon de jeux de Trois-Rivières afin de statuer si, oui ou non, l’aventure du baseball professionnel au parc de l’Exposition peut continuer. Ces derniers souhaitent ardemment que des gens de la communauté d’affaires s’y présentent et témoignent de leur attachement au club.

Les propriétaires Jean Tremblay (Vertdure) et Michel Côté (Côté-Réco), celui-ci par l’entremise d’un représentant, de même que le directeur général René Martin et le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, prendront part à cette rencontre à 17 h. Le président du club, Marc-André Bergeron, devrait également y être.

Sports

Le meilleur enclos des Aigles en sept ans

TROIS-RIVIÈRES — L’hiver dernier, les Aigles ont fait beaucoup de travail de brousse afin de dénicher les meilleurs releveurs disponibles sur le marché pour un circuit comme celui de la Ligue Can-Am, pas nécessairement le plus prisé par les joueurs sans contrat.

Le gérant T.J. Stanton aura eu la main heureuse: jamais n’aura-t-on vu autant d’acteurs susceptibles de retourner dans le baseball affilié que cet été.

Sports

Aigles: bilan d’une œuvre inachevée

TROIS-RIVIÈRES — La saison des Aigles a fini de manière précipitée, sur une séquence dramatique de l’un des meilleurs matchs de la saison en termes de rebondissements. Si la déception est encore palpable et que le champagne ne coulera pas dans le vestiaire de l’équipe, on peut dire sans se tromper qu’il s’agit de la meilleure campagne de l’histoire de la concession.

De David Glaude à Garrett Mundell en passant par Brandon Barker, Tucker Nathans et Raphaël Gladu, tous ont eu un rôle à jouer dans les succès de l’équipe. Certains plus que d’autres. Voici un aperçu du rôle offensif. Mercredi, ce sera au tour des lanceurs.

Sports

Les Aigles échappent la série contre les Jackals

Un attrapé spectaculaire d’un voltigeur des Jackals du New Jersey a envoyé les Aigles en vacances, dimanche, au terme d’un cinquième et ultime match qu’on pourrait qualifier d’un grand classique dans l’histoire de l’organisation trifluvienne. Malheureusement, les dieux du baseball n’étaient pas du côté des locaux et les visiteurs sont repartis de Trois-Rivières avec une victoire de 4-3, au terme de 10 manches excitantes.

Comble de malheur, c’est le p’tit gars du coin, Raphaël Gladu, qui a été le dernier joueur retiré de cette rencontre. Son ballon au champ droit a bien failli tomber en jeu, mais Demetrius Moorer, impeccable défensivement, en a décidé autrement: son plongeon a éliminé les Aigles, devant plusieurs centaines de partisans à la fois consternés et ébahis par ce grand spectacle.
Si la balle tombait, le coureur Alberth Martinez aurait certainement eu la chance de croiser la plaque pour créer l’égalité 4-4 en dixième manche. Crève-coeur.
«J’y ai cru. Même si Moorer a un bon bras, je pense que Martinez aurait été sauf au marbre», confiait le gérant T.J. Stanton, encore sous le choc dans son bureau.
Brennan gaffe
Toute la saison, Taylor Brennan a offert des performances décevantes, autant au bâton qu’à sa position défensive au troisième coussin. Par contre, depuis le début de la demi-finale, le numéro 3 avait retrouvé ses élans des beaux jours et ses présences dans le rectangle des frappeurs étaient souvent de qualité.
Encore dimanche, il a soutiré deux buts sur balles au lanceur partant des Jackals Christian Tessitore, marquant d’ailleurs le deuxième point des Aigles en quatrième manche, après un double de Michael Suchy qui faisait 2-0. Avant lui, Juan Kelly avait claqué un circuit en solo au champ centre.
En dixième manche par contre, alors que le releveur Garrett Mundell abattait du solide travail sur le monticule, Brennan a commis une erreur qui a permis à Moorer de marquer le quatrième point des Jackals, qui allait s’avérer celui de la victoire.
Sur le jeu, Brennan n’a pas été en mesure de maîtriser un roulant de routine après une claque d’Alfredo Marte. Il a tenté de capter la balle main nue, sans succès. Celle-ci a roulé derrière lui et Moorer a facilement croisé la plaque.
C’était la quatrième erreur de Brennan en deux matchs. La veille, dans un gain convaincant de 17-4 au cours duquel il avait allumé la foule avec un grand chelem, il s’était compromis dans trois erreurs. Ce fut la demi-finale des extrêmes pour lui.
«On s’attend à ce qu’il réalise ce genre de séquence, surtout avec deux retraits. Il est dévasté en ce moment. Taylor aurait pu jouer n’importe où dans la ligue, il a décidé de revenir à Trois-Rivières après sa saison de 32 circuits l’année dernière. Ça n’a pas toujours été facile, mais il connaissait en séries ses meilleurs moments depuis qu’il porte un uniforme des Aigles», le défendait Stanton.
Puisqu’il n’y a pas de justice en ce monde, Brennan a vu une de ses fausses balles terminer sa route loin à l’extérieur des limites du terrain... mais trop sur la gauche. S’il claquait dans les limites du terrain pendant cette présence en dixième, les Aigles se sauvaient avec un gain de 5-4 en prolongation.
Karalus éteint les Aigles
Sur la butte, Brandon Barker a offert un départ de qualité à ses coéquipiers, lui qui ne misait que sur trois jours de congé après son excellente sortie de mercredi au New Jersey.
Fort de six retraits au bâton, il a quitté son lieu de travail en début de cinquième et Tyler Ferguson lui a succédé en relève. Ce dernier n’a pas joué de chance en voyant une balle claquée par Isaac Wenrich percer l’avant-champ. C’était 2-2.
Dès le tour suivant, les Aigles ont répliqué en reprenant les devants grâce à David Glaude. Après un double, il s’est démené sur les sentiers avec de belles courses avant de marquer sur un mauvais lancer de Matt Dallas, appelé en renfort au partant Tessitore.
Entre la cinquième et la dixième, les Aigles n’ont plus inscrit de coup sûr, sauf le simple de Martinez au dernier tour au bâton. En effet, le releveur Reece Karalus a été intraitable face aux Aigles, ne donnant rien en quatre manches en plus de passer neuf frappeurs dans la mitaine! Il a mérité la victoire et Dylan Brammer, actif en dixième, le sauvetage.
Avant ça, les Jackals étaient parvenus à créer l’égalité en sixième.
Reconnaissants
Après le match, les gérants Brooks Carey (New Jersey) et T.J. Stanton (Trois-Rivières) rendaient hommage à leurs joueurs... et à l’autre équipe. Une sincère accolade entre les deux a conclu cette série âprement disputée.
«J’aurais voulu battre n’importe qui sauf T.J., c’est un grand ami et je sais que ses joueurs l’aiment beaucoup», témoignait Carey. «Ce fut une des meilleures séries que j’ai eu la chance de diriger et je salue la foule de Trois-Rivières qui a été très enthousiaste. Les spectateurs sont bruyants et sont parmi les meilleurs de la Ligue Can-Am.»
Chez les Aigles, parions toutefois qu’on aurait aimé accueillir plus de monde dans les gradins, surtout pour un match sans lendemain. Les centaines de partisans présents étaient néanmoins très impliqués et assez bruyants.
«Ça fait mal, très mal, partageait Stanton. Nous avons battu presque tous les records de cette organisation cet été, nous avons attiré d’excellents joueurs et certains d’entre eux auront certainement la chance de retourner dans le baseball affilié. C’est difficile d’assembler de telles équipes dans un petit marché comme Trois-Rivières. On a du travail pour cet hiver.»
D’ici là, les Aigles tenteront de digérer la défaite. Ça pourrait prendre quelques jours, voire quelques semaines.

Sports

Les Aigles entrent en séries confiants

TROIS-RIVIÈRES — Après 95 matchs d’une saison régulière ponctuée de milliers de kilomètres parcourus en autobus sur les autoroutes du Québec et du Nord-est américain, les Aigles sont enfin prêts à amorcer la séquence la plus importante et la plus excitante de l’année. Mercredi soir au New Jersey, ils entameront leur demi-finale face aux Jackals du New Jersey.

Aucun joueur ni entraîneur de la cuvée actuelle n’a eu la chance de savourer l’ivresse du championnat de 2015. Or, contrairement à il y a quatre ans, les Oiseaux entrent dans le carré d’as en tant que favoris contre les Jackals, du moins pour cette première série.

Sports

La table est mise pour les séries chez les Aigles

Trois-Rivières — Les Aigles ont mis un point d’exclamation à la meilleure saison régulière de leur histoire, lundi soir au Stade de Trois-Rivières, en prenant facilement la mesure des Jackals du New Jersey 7-2 pour ainsi décrocher la 58e victoire de leur campagne.

Dans une série où l’enjeu était plutôt limité – voire nul – les protégés de T.J. Stanton auront finalement réussi à diviser les honneurs après avoir échappé les deux premiers matchs sans panache.

Sports

T.J. Stanton est le gérant de l’année dans la Ligue Can-Am

Trois-Rivières — L’Aigle en chef T.J. Stanton a été nommé le gérant de l’année 2019 dans la Ligue Can-Am. Le recrutement effectué au cours de l’hiver a permis à son équipe d’enregistrer la meilleure saison de l’histoire de la concession.

«T.J. a toujours été reconnu comme un excellent recruteur pour rassembler une bonne équipe. Son travail durant l’hiver a été exceptionnel, il a su rassembler les éléments importants dès le début de la saison. Il forme un excellent duo d’entraîneurs avec son adjoint Kole Zimmerman», a déclaré le directeur général des Aigles, René Martin.

Sports

Une précieuse expérience en banque

TROIS-RIVIÈRES — Écartés en cinq matchs au premier tour des séries éliminatoires par les Alouettes de Charlesbourg, dans la Ligue de baseball junior élite du Québec, les Aigles de Trois-Rivières auront néanmoins été en mesure de mettre en banque une précieuse expérience en vue des prochaines saisons qui s’annoncent florissantes.

À sa première campagne à la barre des Oiseaux juniors, Alexandre Béland ne s’attendait pas à sabrer le champagne lors du dernier match de l’année. Conscient qu’il misait sur un jeune noyau prometteur, l’entraîneur-chef est toutefois ravi de la progression affichée par ses protégés.

Sports

Des records à la portée des Aigles

Trois-Rivières — Avec quatre matchs de retard sur les Miners de Sussex et le premier rang de la Ligue Can-Am, les sept rencontres restantes à la saison des Aigles serviront d’abord de préparation en vue des éliminatoires, qui s’amorceront le 4 septembre. D’ici là, certains joueurs peuvent encore établir de nouveaux records de concession.

Il est déjà acquis que les Aigles termineront la campagne avec la meilleure fiche de leur histoire. Ils n’auront jamais acquis autant de victoires dans une année, autant à domicile que sur les terrains adverses. Constat encourageant: en dépit d’un mois de mai difficile de quatre victoires et 10 revers, les Aigles jouent pour plus de ,600 en 2019 et ils ont remporté la majorité de leurs séries en juin, juillet et août.

Sports

«Merci pour tout»

TROIS-RIVIÈRES — Pour une première cérémonie de retrait de chandail, c’est réussi. Très émotif, l’ex-lanceur des Aigles Matthew Rusch a salué les amateurs de Trois-Rivières, qui se sont déplacés en grand nombre jeudi soir pour vivre un moment très spécial avec lui.

Accompagné de sa femme Amélie Marcoux, son fils William, ses parents et son frère, Rusch, détenteur de nombreux records dans l’histoire de l’équipe, n’a pu retenir quelques larmes en visionnant une courte vidéo préparée par l’organisation.

Sports

Inspirés par Matthew Rusch!

TROIS-RIVIÈRES — La soirée avait bien commencé avec une cérémonie touchante, elle a pris fin sur une note positive grâce à une victoire des Aigles, qui ont évité le balayage dans leur série de quatre parties contre les Miners de Sussex, en vertu d’un gain de 8-3 décroché devant 2647 spectateurs au Stade de Trois-Rivières.

Le hasard fait souvent bien les choses: pour la soirée du retrait de chandail de Matthew Rusch, on avait droit à un duel de qualité chez les lanceurs, alors que Frank Duncan (Sussex) affrontait Domenic Mazza (Trois-Rivières).

Sports

Les Miners se détachent au sommet

Trois-Rivières — On comprend mieux cette semaine pourquoi les Miners de Sussex n’ont pas connu de phases creuses depuis bientôt deux ans. Jusqu’à preuve du contraire, ils forment encore la meilleure équipe de la Ligue Can-Am, eux qui ont continué à prendre leurs distances des Aigles en s’imposant 8-6, mercredi au Stade de Trois-Rivières.

La défaite fait mal dans le camp des Aigles, qui accusent désormais quatre matchs de retard sur les Miners et le premier rang du circuit. Les locaux ont d’ailleurs échappé une avance de quatre points, acquise dès la manche initiale, avant de s’incliner pour une troisième fois en autant de soirs devant leurs rivaux dans la lutte au championnat.

Sports

Impitoyables Miners

TROIS-RIVIÈRES — Décidément, les Miners de Sussex County se sentent à la maison à Trois-Rivières. Après avoir triomphé lors du premier match de la série de quatre les opposant aux Aigles, voilà que la troupe de Bobby Jones a signé une écrasante victoire de 8 à 3, mardi soir, pour prendre les devants 2 à 0 dans la série.

Grâce à ce gain, les Miners se sont assurés de conserver le premier rang au classement général de la Ligue Can-Am à l’issue de cette série. Si les locaux souhaitent s’emparer du premier rang d’ici la fin de la saison, ils devront combler le déficit de trois matchs qui les séparent des meneurs alors qu’il ne reste que 12 matchs à la campagne.

Sports

Les Aigles juniors en confiance pour les séries

TROIS-RIVIÈRES — Malgré une année 2019 relativement difficile en raison de la reconstruction de l’équipe, les Aigles juniors de Trois-Rivières ont conclu leur saison régulière en force avec une récolte de six gains consécutifs. Les joueurs sont donc confiants à l’approche des séries éliminatoires de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) qui débuteront mercredi soir.

En lever de rideau, les Aigles affronteront leurs rivaux de division, les Alouettes de Charlesbourg, qui bénéficieront de l’avantage du terrain lors de cette série. Toutefois, ce n’est rien pour intimider la formation trifluvienne qui a connu ses meilleurs moments à la toute fin de la saison. «Au baseball, c’est très précieux de connaître de bonnes séquences aux bons moments. Cette année, nous avons réussi à connaître de bons moments à la fin et c’est exactement ce que tu recherches comme entraîneur. Malgré nos difficultés contre Charlesbourg cette année, l’équipe est prête, en forme et confiante», explique l’entraîneur-chef de l’équipe, Alexandre Béland. En huit affrontements cette saison, les Aigles ont eu le dessus sur les Alouettes à une seule reprise, lors de leur dernière confrontation de la campagne.

Sports

Les Miners gagnent le premier round

Trois-Rivières — Il régnait une ambiance digne des éliminatoires lundi à Trois-Rivières et pourtant, les Aigles ont disputé un des matchs les moins éclatants de la saison devant leurs partisans.

Continuellement hors d’équilibre face au lanceur partant des Miners Jeff Thompson, les hommes de T.J. Stanton ont essuyé un revers de 6-2, dans la première partie d’une série de quatre face à Sussex, devant plus de 1500 personnes au Stade de Trois-Rivières.

Sports

«Il y a un enthousiasme au stade»

TROIS-RIVIÈRES — Personne ne peut le nier, l’édition 2019 des Aigles offre des raisons de célébrer à ses partisans match après match au stade du parc de l’Exposition. Aux yeux du président de l’équipe, Marc-André Bergeron, cette fin de saison excitante contribue assurément aux succès enregistrés récemment aux guichets.

«Chaque année, on remarque une courbe d’augmentation à la billetterie. Cependant, cette année, la hausse est beaucoup plus prononcée, car non seulement l’équipe gagne, mais elle n’est pas endormante à venir voir jouer», explique le président Bergeron. Dimanche dernier, lors d’un match face aux Capitales de Québec, les Aigles ont joué devant la meilleure foule de la saison, accueillant pas moins de 3 711 spectateurs.

Sports

NASCAR Pinty's: Dumoulin et Camirand dans le top 10

TROIS-RIVIÈRES — Le Grand Prix de Trois-Rivières maintenant derrière eux, les pilotes de la série NASCAR Pinty’s reprenaient l’action ce samedi à l’occasion du Bumper to Bumper 300 disputé au Riverside International Speedway d’Antigonish en Nouvelle-Écosse.

À l’issue d’une course relativement chaotique qui s’est conclue en prolongation, c’est l’Ontarien Jason Hathaway qui a franchi le fil d’arrivée en premier, suivi de près par la voiture numéro 17 de D.J. Kennington. La troisième marche du podium, quant à elle, a été occupée par le Québécois Alex Tagliani, qui a ainsi enregistré un deuxième podium en autant de courses.

Les 195 premiers tours de la course ont toutefois été l’affaire de Kevin Lacroix, qui a semblé piloter la meilleure voiture de ce circuit ovale cette fin de semaine. Le Québécois a finalement chuté au sixième rang après s’être vu ravir la pôle par Hathaway lors de l’une des nombreuses relances.

Fort d’un titre de champion au GP3R, le Trifluvien Louis-Philippe Dumoulin a pour sa part conclu l’épreuve au pied du podium après avoir fait face à beaucoup d’adversité pendant la course. Dès la séance d’essais libres, des problèmes sont survenus sur la voiture et ont empêché l’équipe de fixer tous les réglages avant le début de l’épreuve. À la mi-course, c’est plutôt un essieu qui a rendu l’âme sur sa voiture, forçant le pilote à repartir à la toute fin du peloton, plus d’un tour derrière le meneur. Dumoulin a ensuite été en mesure d’effectuer la remontée, mais a dû se contenter d’une quatrième position.

Dans les circonstances, c’est un résultat relativement satisfaisant pour le pilote et son équipe. «L’équipe a travaillé extrêmement fort et a été très rapide pour effectuer des réparations majeures. Je suis très fier de ma gang. De plus, ayant dû me battre avec une voiture comportant quelques problèmes, le simple fait d’avoir pu revenir et me battre avec les meneurs me satisfait pleinement», explique-t-il.

Louis-Philippe Dumoulin et son équipe connaissent d’ailleurs une séquence des plus encourageantes ces derniers temps grâce à un résultat dans le top-5 lors de chacune des six dernières courses. «Les bonnes performances se poursuivent pour nous et nous arrivons dans des pistes que nous apprécions beaucoup et dans lesquelles on a obtenu de très bons résultats dans le passé. Nous sommes donc très heureux et motivés pour tenter de gagner le championnat.» En ce moment, le Trifluvien occupe le troisième rang au classement général, 17 points derrière le meneur Andrew Ranger.

En ce qui a trait au pilote centricois Marc-Antoine Camirand, il a lui aussi été forcé de se débrouiller dans des conditions peu enviables, mais a tout de même réussi à percer le top-10 à l’issue des 300 tours. Après une séance de pratique écourtée, le pilote a subi une crevaison pendant la course, ce qui lui a fait perdre deux tours sur le meneur. «Ça n’a pas été une journée facile. On a dû essayer de survivre pour ramener la voiture en un seul morceau à la fin de la course. On ne pouvait donc pas demander beaucoup mieux qu’une dixième place. Ayant connu quelques difficultés en circuits ovales cette année, c’est une position encourageante qui démontre une bonne amélioration pour l’équipe», souligne Camirand, qui souhaite s’amuser au maximum en y allant une course à la fois d’ici la fin de la saison.

Les pilotes seront de retour en piste dès le week-end prochain alors que se tiendra le Total Quartz 200 au Canadian Tire Motorsport Park de Bowmanville en Ontario.

Capitales

Un duel offensif à l'avantage des Capitales

TROIS-RIVIÈRES — Dans un duel où les frappeurs ont eu largement le dessus sur les lanceurs, les Capitales de Québec ont pris la mesure des Aigles de Trois-Rivières 11-7, samedi après-midi dans le cadre de la première journée des chiens présentée au parc de l'Exposition.

Alors que la bande à T.J. Stanton profitait d'une mince avance de 7-6, les équipiers de Patrick Scalabrini ont profité des largesses du releveur Tyler Ferguson, en début de sixième manche, pour renverser la vapeur et prendre définitivement les commandes du duel.

En deux tiers de manche, les Capitales ont produit quatre points aux dépens de Ferguson, qui n'était visiblement pas dans son assiette. Avant lui, Domenic Mazza avait aussi connu quelques ennuis, accordant six points en cinq manches de travail.

Au cours des cinq premières manches, les deux rivaux ont d'ailleurs joué au chat et à la souris, en s'échangeant l'avance à qui mieux mieux.

Chez les Capitales, T.J. White s'est avéré le principal bourreau des lanceurs trifluviens avec un circuit et quatre points produits. Connor Panas et David Salgueiro ont pour leur part produit deux points chacun.

Du côté des locaux, Thomas Roulis a claqué une longue balle de trois points et a terminé son match avec quatre points produits. Taylor Brennan a aussi expédié une balle à l'extérieur des limites, en solo.

La victoire a été portée au dossier de Reilly Hovis tandis que Tyler Ferguson encaisse la défaite.

Les deux équipes compléteront cette série de trois matchs, dimanche dès 14 h au stade de Trois-Rivières, alors qu'on soulignera les 50 ans de Baseball Québec.

Sports

De la chance et du cœur

Trois-Rivières — Les bonnes équipes trouvent souvent le moyen de faire payer les erreurs à leurs adversaires. Parlez-en aux Boulders de Rockland, les dernières victimes des Aigles, vainqueurs d’une sixième série consécutive devant leurs partisans, après une victoire de 6-3 décrochée devant 1912 spectateurs jeudi au Stade de Trois-Rivières.

Un gain qui porte la signature des releveurs... et de Dame Chance. Ça n’a pas souvent été le cas cette année, mais le lanceur délégué par les Aigles, Garrett Harris, ne l’avait tout simplement pas sur le monticule.

Sports

Gladu est plus heureux chez lui

Trois-Rivières — Il aurait pu se mettre de la pression indue, sachant qu’il est le seul joueur originaire de la ville pour qui il défend les couleurs dans cette belle cuvée 2019. Mais Raphaël Gladu n’a jamais vu les choses ainsi. En fait, depuis qu’il endosse l’uniforme des Aigles, le voltigeur de 24 ans a rarement eu autant de plaisir à jouer au baseball. Et son sport le lui rend bien.

«J’ai hâte de vivre les séries éliminatoires à Trois-Rivières. Je ne jouerai pas au baseball professionnel pendant 20 étés, je veux m’assurer de profiter de chaque moment.»

Sports

Pas de pitié pour les releveurs!

Trois-Rivières — Vingt-quatre heures après avoir été ensorcelés par un lanceur des Boulders de Rockland, les Aigles ont claqué 11 coups sûrs et profité des largesses de la défensive de leurs visiteurs. Résultat des courses, les hommes de T.J. Stanton ont signé un gain de 10-4, dans le deuxième match d’une série de trois, mercredi devant plus de 1700 personnes au Stade de Trois-Rivières.

Les Aigles (47-30) ont ainsi rétréci l’écart avec les Miners de Sussex: ils ne sont plus qu’à un match du premier rang de la Ligue Can-Am. Ils tenteront, jeudi, de remporter une sixième série consécutive devant leurs partisans.

Sports

Les bâtons des Aigles étaient à plat

TROIS-RIVIÈRES — La meilleure attaque de la Ligue Can-Am n’était pas dans son assiette pour le début d’un long séjour à domicile, mardi soir. Complètement menottés par le partant des Boulders de Rockland, Edgar De La Rosa, les Aigles de Trois-Rivières ont finalement encaissé un décevant revers de 3-1.

Ne vous laissez pas berner par le score, les Oiseaux n’ont jamais réellement embêté leurs visiteurs. Face à un géant de 6pi 8po qui n’en était qu’à son deuxième départ professionnel depuis 2017, les gros canons trifluviens ont été limités à trois maigres coups sûrs.

Sports

Aigles: une séquence à domicile déterminante

ANALYSE / Les Aigles de Trois-Rivières connaissent la meilleure saison de leur courte histoire... sur le terrain. Aux guichets, c’est une autre chose. La prochaine séquence de 10 matchs à domicile s’avérera fort déterminante lorsque viendra le temps de dresser le bilan financier à la fin de la saison.

D’ailleurs, en confrontant les performances sur le terrain à celles aux guichets, il y a peut-être lieu de s’inquiéter. Juste un peu.