En disputant leurs matchs à huis clos, les Cataractes sont privés d’importants revenus.
En disputant leurs matchs à huis clos, les Cataractes sont privés d’importants revenus.

Aide financière: les Cataractes soulagés

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Shawinigan — Le gouvernement provincial a finalement dévoilé son aide financière pour les équipes de la LHJMQ. Un million$ a été offert par la ministre Isabelle Charest à chacune des concessions ayant pignon sur rue au Québec, afin de traverser cette pandémie.

Chez les Cataractes, le président Roger Lavergne accueillait très favorablement ce soutien. «Nous sommes soulagés, c’est évident. Nous avons fait des déficits ces dernières années. On s’enligne évidemment vers un lourd déficit cette saison. Ça va nous aider à passer au travers», estimait-il.

L’aide octroyée ne couvrira pas toutes les pertes, bien entendu. «Nous n’avons pas de revenus, et nos dépenses ont augmenté. Même si on enlève l’achat de la résidence, qui était un choix d’organisation, les frais sont très importants. On a des dépenses récurrentes assez exigeantes pour poursuivre nos activités», faisait valoir Lavergne, qui n’a pas voulu s’avancer si le geste de Québec sauvait certaines concessions de la faillite. «Je n’ai pas accès aux livres des autres clubs, je ne peux me prononcer avec certitude. Mais chez nous, je peux dire que sans cette aide, on se retrouvait en situation très précaire.»

Les Cataractes espèrent que la porte du gouvernement ne sera pas fermée, si la crise ne s’estompe pas dans les prochains mois. «Le canal de communication reste ouvert, je crois. C’est important, personne ne sait quand et comment ça va finir. Présentement, nos quatre prochains matchs ont été déplacés, et rien n’indique qu’on pourra recommencer à jouer devant des spectateurs rapidement. Cette aide nous permet de faire un bon bout de chemin, on verra par la suite», conclut-il.