Malgré les rumeurs, l’attaquant Alexis Lafrenière sera de retour à Rimouski la saison prochaine.

À Rimouski pour y rester

Trois-Rivières — Les fans de l’Océanic de Rimouski ont eu la frousse lundi matin, après que des rumeurs en provenance de la Suisse aient circulé sur les médias sociaux sur la possibilité de voir Alexis Lafrenière s’expatrier en Europe la saison prochaine. Le surdoué de 17 ans, éligible au repêchage de la LNH qu’à compter de juin 2020, a bel et bien analysé cette avenue en compagnie de sa famille et de ses conseillers, mais il a choisi de disputer une troisième saison à Rimouski en 2019-20.

«Je ne sais pourquoi ces rumeurs sortent aujourd’hui. Dans les faits, c’est un dossier qui est fermé depuis un bout de temps. Oui, nous avons examiné toutes les possibilités en vue de l’an prochain. C’était important de le faire pour un joueur de son calibre. Nous en sommes venus à la conclusion que le meilleur endroit pour lui, c’était Rimouski», expliquait son agent Christian Daigle, de Momentum hockey.

Ce dernier reconnaît avoir entretenu des discussions avec certaines équipes en Europe. Parallèlement, il s’est entretenu avec Hockey Canada, pour s’assurer que son client obtiendrait sa libération si jamais il faisait le choix de s’expatrier. Tout était en ordre de ce côté, selon Daigle. «Alexis avait le choix, c’est clair. Et il a choisi la LHJMQ. Je pense que c’est bénéfique pour la ligue de voir qu’un gars comme lui décide que la meilleure décision pour sa carrière, c’est de rester ici.»

Deuxième meilleur marqueur de la LHJMQ avec une production de 87 points, Lafrenière accuse trois points de retard sur le vétéran de 20 ans Peter Abbandonato, des Huskies de Rouyn-Noranda.

Il vient d’être nommé le joueur de la dernière semaine dans le circuit Courteau, étant notamment le principal artisan de la victoire de l’Océanic face aux Cataractes vendredi dernier à la Classique hivernale à Saint-Tite.