Alexandre Bélanger

À la maison dans le siège des visiteurs

Les Patriotes seront peut-être dans leur vestiaire habituel, mais ce sont les Paladins du Collège militaire royal qui agiront en tant que club local mardi dès 17 h au Colisée.
Les deux équipes disputeront un match qui était à l'origine prévu pour le 2 décembre. Un bris de tuyauterie à l'aréna Constantine de Kingston avait empêché la tenue de la rencontre.
Incapables d'en venir à une entente quant à la date pour disputer la partie en Ontario, les deux formations ont finalement décidé de jouer celui-ci à Trois-Rivières.
«Nous allons affronter UOIT jeudi, donc aller deux fois en Ontario en trois jours, pour les études des joueurs, ça ne fonctionnait pas, surtout avec les séries qui approchent», explique Marc-Étienne Hubert, qui aurait tout de même préféré jouer ce match sur la route si le calendrier l'avait permis.
«Ça aurait été préférable pour le concentration des joueurs, qui ne sont pas habitués de jouer en après-midi.»
C'est ainsi que les Paladins seront l'équipe locale pour cette rencontre. Ils ont demandé d'inverser les zones offensives, ce qui facilitera les changements de leurs joueurs. À vrai dire, l'équipe avait même demandé de s'asseoir au banc habituel des Patriotes, requête que l'équipe trifluvienne a refusé.
Avec une récolte de 12 points cette saison, les Paladins pourraient bien ne pas terminer au bas du classement général pour la première fois depuis la saison 2009-2010. La formation composée de militaires est rarement prise au sérieux pas ses adversaires, mais semble être dans une excellente séquence.
«Ç'a toutes les allures d'un match piège. Quand on regarde leurs résultats en janvier, ils ont perdu plusieurs matchs par un but, contre McGill entre autres. Ils viennent de remporter un gros match contre Queen's. Ils ne viendront pas ici en touristes. C'est tout le temps dur contre eux et ils sont bien dirigés par Richard Lim. Il faudra avoir la bonne attitude», analyse l'entraîneur trifluvien.
Bélanger devra se relever
Les Patriotes ont signé un gain de 5-3 samedi contre les Mustangs de Western, après avoir tiré de l'arrière par la marque de 2-0 tôt dans la rencontre. Appelé en relève à Sébastien Auger, parti aux Universiades pour la fin de la saison, Alexandre Bélanger a été retiré de la rencontre au profit de Nicolas Lachance. Le Trifluvien a bien paru pour remporter sa première victoire en carrière.
La tenue de Bélanger depuis quelques matchs déçoit fortement. Ses statistiques individuelles sont intéressantes, une moyenne de buts accordés de 2,65 et une moyenne d'efficacité de ,919, mais il montre un dossier de 6-6 et semble avoir pris l'habitude de donner au moins un mauvais but par rencontre.
S'ils espèrent avoir l'avantage de la patinoire en séries éliminatoires, les Patriotes auront besoin d'un meilleur rendement de l'ancien choix de septième ronde du Wild du Minnesota.
«La bonne nouvelle, c'est qu'il ne peut que faire mieux. Nous avons besoin de lui pour les deux derniers matchs de la saison et il est capable de le faire. Oui, ses trois derniers départs ont été difficiles, mais il est dû pour en sortir une bonne.»