À moins d'un revirement majeur de situation, le duo Andrew Triebold et Steve Lajoie remportera la Classique internationale de canots de la Mauricie pour une 9e fois.

À 37 km d'un neuvième sacre

TROIS-RIVIÈRES – Le suspense a été pratiquement tout évacué dimanche à la 85e Classique internationale de canots de la Mauricie, alors que le duo d'Andrew Triebold et Steve Lajoie a remporté la deuxième étape, devançant au sprint final leurs plus proches poursuivants, Guillaume Blais et Samuel Frigon.

Avec cette autre victoire, le tandem le plus titré de l'histoire de la Classique a augmenté son avance à 4 minutes 57 secondes au sommet, avec seulement 37 kilomètres à parcourir, lundi entre Shawinigan et Trois-Rivières.

«Ç'a été quand même plus relaxe aujourd'hui qu'hier, sauf à part le sprint de la fin. On s'est assuré de garder la cadence pour ne pas laisser personne se sauver», a mentionné Lajoie, à sa sortie de l'eau.

L'Américain Andrew Triebold a donné un aperçu de l'état de ses mains au terme de la deuxième étape.

Pour leur part, Blais et Frigon possèdent aussi un bon coussin en deuxième place, plus de cinq minutes devant les autres prétendants au podium.

Le tandem numéro 5 a bien essayé de prendre ses distances des meneurs au classement, mais en vain à chaque occasion. «On a pesé fort après le portage à Grand-Mère pour se sauver. On a voulu les essouffler pour réduire leur avance, mais ç'a été un coup d'épée dans l'eau. Ils sont très forts», a concédé Blais.

Malgré la très forte avance, Lajoie garde l'esprit compétitif et veut gagner la Classique en grand, c'est-à-dire en remportant aussi la troisième étape. «C'est certain que Guillaume et Sam vont vouloir s'essayer pour gagner la dernière journée. On va encore tout donner et on va se méfier, surtout dans les rapides.»

Les équipes de Weston Willoughby et Tommy Pellerin ainsi que Joël Lacroix et Jimmy Pellerin ont rallié l'arrivée nez à nez, à Shawinigan.

Si les deux premiers rangs semblent bien figés, les amateurs ont droit à une belle bagarre derrière, pour la troisième marche du podium. Tommy Pellerin et Weston Willoughby jouissent d'une maigre priorité 8 secondes devant Jimmy Pellerin et Joël Lacroix. Les deux équipes ont d'ailleurs bataillé ferme dans le dernier droit de la deuxième étape, remportée par un nez par Pellerin-Willoughby, au terme d'un sprint enlevant.

«Ça donne une bonne rivalité avec mon frère. Aujourd'hui, il ne restait plus beaucoup d'énergie... on a fini au sprint sur les vapeurs, a souri Tommy. C'est le fun de voir que ça va se jouer à la dernière étape entre nous!»

De son côté, Jimmy entrevoyait aussi une belle lutte pour lundi, après une grande collaboration dimanche. «On a travaillé beaucoup ensemble pour réussir à distancer le reste du peloton. On va les essayer jusqu'à ce qu'on soit complètement brûlés, lundi!»

Les Américains Michael et Rebecca Davis ont complété le top 5 de cette deuxième étape.

TOP 5 C2 (2e étape)

1. Andrew Triebold et Steve  Lajoie 5:14:20

2. Guillaume Blais et Samuel Frigon 5:14:30

3. Tommy Pellerin et Weston Willoughby 5:15:051

4. Jimmy Pellerin et Joël Lacroix 5:15:054

5. Michael Davis et Rebecca Davis 5:17:23

6. Trevor Lefever et Normand Mainguy 5:17:45

7. Éric Gagnon et Serge Pagé 5:17:50

8. Trevor Robinson et Edith MacHattie 5:20:36

9. Guy Rousseau et Sylvain Greffard 5:22:49

10. Klye Mynar et Amado Cruz 5:23:10

Résultats complets ici.

La formation Pro-Mec Élite a accentué son avance au sommet du classement en rabaska, dimanche.

PRO-MEC ÉLITE INTOUCHABLE

Dans la classe rabaska, l'équipe Pro-Mec Élite a continué de ramer vers la victoire en bonifiant son avance. Les Latuquois ont bouclé la deuxième étape avec une priorité de neuf minutes, augmentant ainsi leur priorité à 19 minutes au sommet de la classe R9.

«Physiquement, c'était moins difficile que la veille. Personne n'a eu de baisse d'énergie. On voit que tout le monde a bien fait ses devoirs et tout est très positif dans le bateau», a commenté Mathieu Pellerin, dont l'équipe a signé cinq victoires en autant de courses cette saison sur le circuit de rabaska.

Les Spartiates Houle Asphalte ont pour leur part consolidé leur deuxième position tandis que les Sharks, cinquièmes la veille, ont bouclé le parcours de la deuxième étape de la Classique sur la troisième marche du podium, devançant de justesse les Draveurs du Spot qui avaient atteint le podium à la première étape.

Les canotiers devaient demeurer vigilants lors du portage sur la promenade du Saint-Maurice, avec une chaussée glissante.

Top 5 Rabaska (2e étape)

1. Pro-Mec Élite 5:08:05

2. Spartiates Houle Asphalte 5:17:13

3. Sharks 5:17:30

4. Draveurs du Spot 5:17:56

5. Gervais Auto 2.0 5:22:53

Résultats complets ici.