Mary-Sophie Harvey

À 15 centièmes d'un record canadien

La Trifluvienne Mary-Sophie Harvey a une fois de plus brillé sur la scène nationale, mais cette fois-ci lors du Championnat canadien d'été de natation présenté à Saskatoon.
En plus de lui permettre de remporter l'épreuve du 400 mètres QNI féminin, son temps de 4:50,79 est passé à seulement 15 centièmes de secondes d'établir le record national dans cette épreuve, record qui appartient à Emily Overholt, de West Vancouver, depuis 2012. «En préliminaires, ça ne s'était pas très bien passé, mentionne celle qui, avec un temps de 4:59.09, a tout de même réussi à se classer cinquième pour la finale. En finale, je suis fière de ma course, ça a très bien été.»
Encore plus impressionnant, la jeune nageuse de 14 ans a remporté cette course alors que la compétition s'adressait à des athlètes de tous les âges confondus. Toutefois, pas question pour elle d'être intimidée: «Ce n'est pas quelque chose qui me dérange.
Je suis rendue habituée de courir avec les mêmes nageuses.» Harvey s'est imposée par plus d'une demi-seconde devant Samantha Harding (4:51.39) et Vanessa Treasure (4:51.96). Outre cette première position, elle a signé le deuxième rang de la finale B au 100 mètres papillon (12e position au total), mais n'a pas réussi à se classer pour les finales lors du 200 mètres papillon.
Son temps de 4:50,79 au 400 mètres QNI lui a également permis de se tailler une place sur l'équipe canadienne des 18 ans et moins afin de participer aux Championnats Pan-Pacifiques juniors qui se tiendront à Kihei, sur l'île de Maui, à Hawaï, du 15 août au 1er septembre.
Mary-Sophie Harvey ne disposera pas de beaucoup de temps pour se remettre de sa dernière compétition, puisqu'elle sera à Winnipeg pour les Championnats canadiens groupes d'âge qui débutent dès demain. Elle prendra le départ dans les épreuves du 50, 100, 200, 400 et 800 mètres libre, 100 mètres papillon, 100 et 200 mètres dos, 100 mètres brasse, ainsi que le cinq kilomètres en eau libre.
Lapierre-Lemire championne Caroline Lapierre-Lemire, pour sa part, a encore une fois prouvé sa domination sur l'échelle nationale lors de la même compétition à Saskatoon.
La nageuse des Patriotes a remporté les épreuves du 50 mètres libre, grâce à un chrono de 25.63 et du 100 mètres libre, avec un temps de 55.93, en plus de monter sur la première marche du podium avec ses coéquipières au relais 4 x 100 mètres QNI féminin. Elle a également remporté la médaille d'argent au 4 x 100 mètres libre, et celle de bronze au 50 mètres papillon et au relais mixte 4 x 100 mètres libre.
«Pour moi, avoir gagné ces deux courses (50 et 100 mètres libre), c'est rassurant. Je n'ai pas eu une super saison, ç'a brassé un peu au sein du club, alors je n'étais pas entièrement focus sur la natation dans les derniers mois. Je suis arrivé à la compétition (à Saskatoon) sans vraiment avoir d'attentes. Je ne pensais pas performer aussi bien que je l'ai fait», indique Lapierre-Lemire.
Selon la nageuse originaire de Rouyn-Noranda, ces résultats sont encourageants puisque si elle a réussi à atteindre ces performances sans s'être entraînée autant qu'elle aurait dû, elle se dit être en mesure, théoriquement, d'être encore meilleure.
«Je pense que le fait de ne pas avoir de stress, d'avoir été dans une ambiance de groupe et avec un entraîneur que j'aime, ç'a beaucoup joué psychologiquement », explique la nageuse de 23 ans, qui a retrouvé son ancien entraîneur chez les Patriotes, Martin Gingras, au Club de natation Pointe-Claire.
Même si elle étudiera à la maîtrise en sciences de l'activité physique à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Caroline Lapierre-Lemire ne s'entraînera plus à Trois-Rivières, mais plutôt à Pointe-Claire. Elle demeurera tout de même membre des Patriotes pour sa dernière année d'éligibilité au niveau universitaire.