Franck Chaumanet va parcourir 1548 km afin d’amasser des fonds pour deux écoles alternatives de la région.

1548 km au profit d’écoles alternatives

SHAWINIGAN — Franck Chaumanet entamera dès samedi la traversée à pied des États de l’Oregon et de Washington jusqu’à la frontière canadienne afin d’amasser des fonds pour les fondations de l’école alternative de la Tortue-des-Bois et de l’école alternative de l’Énergie.

Le résident de Saint-Mathieu-du-Parc s’est envolé vers l’Ouest américain le mercredi 15 août pour entamer une randonnée de 1548 kilomètres qui devrait durer environ 50 jours. M. Chaumanet partira du sud de la ville d’Ashland, en Oregon, et suivra la Pacific Crest Trail jusqu’au Canada.

«Je suis très fébrile», lance Franck Chaumanet. «J’ai hâte de commencer à marcher, ça fait longtemps qu’on prépare ce projet-là.»

Un défi de taille
«Je ne me considère pas du tout comme quelqu’un d’expérimenté», explique Franck Chaumanet, qui est également l’un des fondateurs de la microbrasserie le Trou du diable.

L’homme affirme avoir toujours aimé marcher, mais ne pas être un expert en randonnée. Dans les derniers mois, il a par contre parcouru différents sentiers de la Mauricie en préparation pour son départ vers l’Ouest américain.

«Ça m’a permis de redécouvrir d’une autre façon la région et le village où j’habite», note Franck Chaumanet, qui s’est entraîné principalement dans le parc récréo-forestier de Saint-Mathieu-du-Parc. L’homme a également dû se pratiquer à marcher tout en portant sur son dos une charge d’environ 25 livres pendant plusieurs heures. «Je vais porter entre 18 et 20 livres d’équipement et le reste, c’est de la nourriture.»

«Réapprendre à se connaître»
Le fait de marcher seul pendant une cinquantaine de jours apporte sans grande surprise son lot d’inquiétudes pour Franck Chaumanet. «J’espère que mon corps, mes jambes et mon mental vont suivre», soutient-il.

Pour Franck Chaumanet, l’idée est de sortir de sa zone de confort. En 2016, il avait traversé à la nage 22 lacs de Saint-Mathieu-du-Parc en 22 jours afin d’amasser des fonds pour l’école alternative du village, alors qu’il savait nager, mais sans plus. «Je pense que c’est en se mettant dans une situation d’inconfort qu’on peut réapprendre à se connaître.»

M. Chaumanet se console quelque peu lorsqu’il compare son défi de cette année à celui de 2016. «Nager, l’être humain le fait, mais ce n’est pas dans ses gênes, alors que depuis la nuit des temps, l’Homme marche.»

20 000 $ pour deux écoles alternatives
Franck Chamaunet a comme objectif d’amasser 20 000 $ pour les fondations de deux écoles alternatives de la région. À ce jour, la campagne de financement a atteint 12 000 $.

Les deux écoles ont des projets bien différents, mais qui permettront aux élèves de participer à des activités à l’extérieur. «C’est de financer des équipements qui vont permettre aux enfants de renouer avec la nature», souligne M. Chaumanet.

L’école de la Tortue-des-Bois, à Saint-Mathieu-du-Parc, utiliserait les fonds amassés pour faire l’acquisition de deux rabaskas afin que les élèves puissent en faire l’usage sur le lac Vert, situé tout près de l’établissement scolaire. L’administration aimerait également acheter un abri moustiquaire pour que les enseignants puissent donner des cours à l’extérieur même en cas de pluie.

De son côté, l’école alternative de l’Énergie, à Shawinigan, souhaiterait réaménager la cour de récréation qui est présentement en asphalte pour des installations uniques au Québec.

L’école alternative en soi est d’ailleurs une pédagogie que Franck Chaumanet a à cœur. «Ça me touche directement parce que j’ai des enfants qui sont allés dans ces écoles ou qui vont y aller», explique-t-il. «J’aime cette approche-là d’apprendre différemment avec un volet nature. Je trouve que ça enrichit notre système éducatif en région.»

La campagne de financement de Franck Chaumanet se terminera dans deux mois. Les personnes qui souhaitent faire un don peuvent se rendre au www.laphilantrope.com/randonner. Tous les dons amassés iront directement aux projets des deux écoles.