Les Cataractes ont remporté la 1000e victoire de la concession à domicile vendredi soir à Shawinigan.

1000e victoire à domicile des Cataractes

SHAWINIGAN — Il faut croire que les jeunes Cataractes ont été allumés par le concept du week-end des rivalités. De retour à domicile après avoir été éloignés de leurs partisans pendant près de deux semaines, les hommes de Daniel Renaud ont offert une performance inspirée, qui a mené directement à un gain de 4-1 sur les Tigres de Victoriaville, devant 2847 amateurs au Centre Gervais Auto.

Ces deux points ajoutés au classement ont été arrachés grâce à la capacité des locaux de performer dans les segments-clés du match. Un départ explosif a produit le but en échappée du défenseur Roddie Sandilands. Une trentaine de secondes en double supériorité numérique en deuxième ont été suffisantes pour gonfler l’avance à 2-0, grâce à un tic-tac-toe complété par Anthony Imbeault. Puis quelques instants plus tard, c’était au tour de Jérémy Martin de battre Tristan Côté-Cazenave en désavantage numérique, un but fort important puisque les Tigres ont ensuite brisé la glace sur le jeu de puissance. 

En avance 3-1 après 40 minutes, les Cataractes ont ajouté un autre but en double supériorité numérique – l’œuvre de  Leon Denny – après quelques gros arrêts de Lucas Fitzpatrick en troisième pour concrétiser la 1000e victoire à domicile de la concession.

«Nos deux vétérans de 20 ans ont bien préparé leurs coéquipiers en leur vendant la rivalité. On a connu un bon départ. Le premier but a été déterminant. J’ai bien aimé notre match», résumait Renaud, qui a aussi relevé la capacité de son équipe à défendre son avance lors du dernier tiers. «On avait moins bien réagi en début de saison en pareille situation. C’est signe que nous progressons.»

Dans l’autre camp, Louis Robitaille pointait ses unités spéciales comme coupables pour le revers. «Dans les gros moments comme les unités spéciales et les débuts de matchs, ce sont tes vétérans qui doivent donner l’exemple. Ce sont à eux de se lever. On a joué un bon match mais dans les moments-clés, nous avons été dominés.»

Une première pour Thibault

Surprise, Benjamin Thibault a participé à cette victoire. Le Shawiniganais, obtenu des Tigres en début de saison, a disputé un premier match dans la LHJMQ depuis novembre 2017 et il n’a pas paru trop rouillé. C’est avec un large sourire aux lèvres qu’il s’est présenté devant les journalistes. «C’est sûr que c’est spécial, jouer avec l’équipe de ma ville. J’étais ici lors de la conquête de la Coupe Memorial. Quand les Cataractes m’ont appelé après avoir fait l’échange, j’étais surpris mais j’ai tout de suite repris goût au hockey. C’est une bonne gang de gars, j’ai été bien accueilli», livrait l’arrière de 18 ans, qui n’a pas encore décidé s’il reprenait le boulot à temps plein. «Ça va dépendre. Il est possible que je me dirige vers Trois-Rivières pour mes études. Selon mon contrat, j’ai le droit de jouer neuf matchs avec les Cataractes d’ici Noël, on verra ce qui va se produire par la suite.»

Renaud comprend très bien les arguments de Thibault, et il est prêt à vivre avec la situation. «Son horaire scolaire n’est pas fait comme les autres joueurs puisqu’il est arrivé en retard, il faut vivre avec. L’important pour moi, c’est que lorsqu’il vient pratiquer, il donne tout. Le reste lui appartient. Ce sera sa décision. Je pense qu’il a joué un bon match, à l’intérieur de ses qualités. C’est un gars qui s’est gardé en forme et qui est solide, ça paraît.»

Dans l’autre camp, Robitaille n’avait pas trop le goût de disserter sur l’avenir de son ancien protégé. «Il a déserté notre équipe. C’est un joueur bourré de talent, à qui on a déroulé le tapis rouge l’an dernier. Il jouait dans notre top 4 à 17 ans dans une année importante pour nous mais il a quand même décidé de partir. Tant mieux pour les Cataractes et la LHJMQ s’il revient mais pour nous, c’est un dossier bouclé. Je vais me concentrer sur les joueurs qui ont le goût de jouer chez nous», a indiqué Robitaille en mesurant ses mots.

Tigres et Cataractes se retrouvent pour le deuxième duel de cette courte série aller-retour dimanche après-midi au Colisée Desjardins à Victoriaville.