Le premier ministre Philippe Couillard.

Votre vote est important pour les libéraux

Pour paraphraser le message entendu lorsqu'on nous met en attente lors d'un appel téléphonique, les libéraux nous assurent, en campagne électorale, que «votre vote est important pour nous».
Une fois au pouvoir par contre, un député libéral élu dans la circonscription de Trois-Rivières est assuré d'être assis à l'extérieur de la salle du Conseil des ministres.
Contrairement au Parti québecois où ses deux députés ont été nommés à ce poste (Denis Vaugeois et Guy Julien), à part la brève période d'un an et demi où Jean-Denis Girard a occupé un poste de ministre «délégué», la dernière nomination d'un député libéral trifluvien fut celle de J.-Adolphe Turcotte en... 1914, soit cent ans avant monsieur Girard!
Comme disait un fils de la Mauricie, Félix Leclerc, «la veille des élections, il t'appelait son fiston. Le lendemain, comme de raison, il avait oublié ton nom».
On pourrait appliquer le tout au premier ministre Couillard et à tous ses prédécesseurs libéraux.
Claude Laflamme
Trois-Rivières