Oui, cette association est une belle marque de confiance. Et elle provoque sans doute un grand soupir de soulagement dans la communauté d'affaires.

Une marque de confiance

À l'ouverture de l'Amphithéâtre Cogeco, le Cirque du Soleil devait s'y installer pour une période de trois ans, à raison d'une vingtaine de représentations par été. Quelques mois après la présentation du premier opus de la série Hommage, consacré à Beau Dommage, on a prolongé l'entente de deux ans, ce qui devait nous mener jusqu'à 2019.
Et voilà qu'on nous annonce le renouvellement, pour une autre période de cinq ans, de cette entente qui lie le Cirque et l'Amphithéâtre. C'est une excellente nouvelle.
Les trois premières saisons du Cirque du Soleil à Trois-Rivières ont connu des succès considérables. Le Cirque du Soleil, c'est une marque de commerce forte et avoir une telle institution comme partenaire pour créer un produit d'appel touristique, c'est un sacré bon coup.
L'équipe de 45 Degrees, la compagnie des événements et projets spéciaux du Cirque du Soleil, a confirmé que les spectacles qui seront présentés de 2020 à 2024 différeront de la formule adoptée avec la série Hommage. Il est vrai qu'on aura sans doute fait le tour de cette formule. Même si la liste d'artistes à qui on peut rendre hommage par le biais d'un spectacle circassien peut s'allonger ad infinitum, la recette mérite de changer après quelques années.
Mais peu importe le type de spectacle, il est clair que la collaboration avec le Cirque ou avec sa filiale pour événements corporatifs assure une stabilité pour l'offre de spectacles de l'Amphithéâtre Cogeco. On en vient même à se demander qu'est-ce qui pourrait bien occuper le coeur de la programmation estivale si le Cirque n'y était pas.
Mais tant que cette question ne se pose pas, c'est probablement tant mieux.
Il faut dire «probablement» parce qu'on ne connaît pas les détails de l'entente qui lie l'Amphithéâtre et 45 Degrees. Combien ça coûte, vingt représentations d'un tel spectacle, sur lequel ont travaillé une dizaine de concepteurs et une trentaine d'artistes? On ne le sait toujours pas. La direction de la Corporation des événements nous a habitués à dévoiler ses bilans d'assistance en ne faisant pas de lien avec les revenus de vente de sa billetterie. C'est un choix. 
Un choix certainement discutable, parce que la Ville de Trois-Rivières est légalement propriétaire de l'amphithéâtre et participe au financement de la Corporation des événements - en subvention et en versement d'honoraires de gestion - à hauteur de plus de 2 millions $ depuis 2015.
On peut se demander pourquoi il est possible d'avoir accès - en vertu de la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics - aux informations de la Corporation de développement culturel, dont le mandat et la composition sont très semblables à ceux de la Corporation des événements, mais que pour cette dernière, un tel accès est impossible.
Il faut donc croire sur parole les dirigeants de la Corporation des événements lorsqu'ils dévoilent leurs chiffres d'achalandage. Et là-dessus, l'augmentation de 13 % constatée cette année pour l'ensemble des spectacles présentés à l'Amphithéâtre constitue une bonne nouvelle pour les années à venir.
Plus spécialement, les statistiques concernant Stone - Hommage à Plamondon ont de quoi réjouir: 62 000 spectateurs, pour une moyenne de 3100 par représentation et un taux d'occupation de 95 %. On atteint presque le niveau de celles enregistrées lors de la saison d'ouverture avec Le monde est fou, ce qui est remarquable après la légère baisse notée l'an dernier.
Au-delà des statistiques de fréquentation et des bilans financiers, il faut considérer l'impact économique de l'Amphithéâtre et forcément du Cirque du Soleil sur l'économie du centre-ville et sur l'industrie touristique régionale. Pas étonnant que les commerçants, les restaurateurs et les hôteliers applaudissent le prolongement de l'entente avec 45 Degrees jusqu'en 2024.
Oui, cette association est une belle marque de confiance. Et elle provoque sans doute un grand soupir de soulagement dans la communauté d'affaires.