Jean-Paul Diamond, ex-maire de Saint-Alexis-des-Monts.
Jean-Paul Diamond, ex-maire de Saint-Alexis-des-Monts.

Une décision inacceptable

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Nouvelliste
OPINIONS / Voici une copie de la lettre que l’ancien maire de Saint-Alexis-des-Monts, Jean-Paul Diamond, a envoyée aux citoyens de la municipalité à la suite de l’abolition du poste de Mme Thérèse St-Onge.

Aujourd’hui, je m’autorise à vous partager ma vision concernant cette situation bien malheureuse de l’abolition - aussi étonnante qu’inattendue - du poste qu’occupe madame Thérèse St-Onge depuis 36 ans à l’hôtel de ville. Je le fais à titre de citoyen d’abord mais aussi comme ex-conseiller municipal et maire de Saint-Alexis-des-Monts, totalisant 25 années de service à la population. En apprenant ce qui se passe concernant Mme St-Onge, j’ai eu l’impression de faire un mauvais rêve, croyez-moi, je n’aurais jamais pensé qu’on puisse agir ainsi dans un milieu de travail et à plus forte raison à la Municipalité!

Je peux vous affirmer que le travail de cette précieuse employée et collaboratrice, une perle, a toujours été accompli de façon exemplaire. On dit souvent que «derrière chaque grand homme se cache une femme», mais mon épouse Roxanne se plaisait toujours à dire: «derrière toi mon chéri de maire, il y a Mme St-Onge »! Sa présence, son accueil affable et plus que respectueux lui ont valu l’admiration de tous, sans oublier les villégiateurs et visiteurs, ceux-là mêmes qui comptaient beaucoup pour nous.

Cette façon de faire qu’a été la procédure entourant la décision de la direction, acceptée aveuglément par la majorité des membres du conseil municipal sauf un, est tout simplement inqualifiable: annonce de la nouvelle lors de la séance du conseil, envoi d’une lettre enregistrée à Mme St-Onge pour l’en informer; disons qu’elle l’a appris «par la bande» comme on dit. Tout cela est tellement inacceptable mais je retiens d’autres mots pour rester poli.

Avec ce dont nous sommes témoins aujourd’hui concernant Mme St-Onge, il est très légitime de poser la question suivante: Qui sera la prochaine victime de l’âgisme (discrimination basée sur l’âge) dont l’administration fait preuve? En ce sens, on a rapporté vos propos au lendemain des élections alors que vous disiez avec enthousiasme aux employés du garage municipal, et je cite: «Tantôt, il n’y aura plus que des jeunes qui travailleront ici»!

Bravo de vouloir faire une place aux jeunes, mais avez-vous pensé à tous ceux dans la cinquantaine et plus devant ces propos méprisants pour eux? Nos gouvernements déploient des efforts considérables pour inciter les gens retraités à un retour au travail car les besoins sont criants et leur expérience précieuse. Comment comme maire et conseiller(e)s peut-on agir ainsi? Les fausses raisons économiques de la Municipalité ne tiennent même pas la route malgré tout ce que vous pouvez en dire. S’il en avait été ainsi, avec trop de deux personnes à l’accueil comme vous l’affirmez aux citoyens, c’est l’ancienneté qui aurait primé dans un monde normal et on ne serait pas ici pour en parler. Mais vous savez très bien que c’est de toute autre chose qu’il s’agit ...

Maintenant, concernant notre journal municipal «Le Stalexique», le maire écrit fièrement que de beaux grands changements ont été apportés et particulièrement sa version Web que tout le monde pourra consulter intégralement. Voyons donc, c’est aberrant, car on sait bien que ce ne sont pas tous les citoyens qui sont branchés, et ce, pour différentes raisons que ce soit budgétaires ou autre. Ce qui veut dire que ce pourcentage de la population, vraiment intéressée à la chose municipale, n’aura plus accès au Stalexique version papier... ils seront tout simplement oubliés. Quel manque de respect envers les Alexismontois(e)! Rappelez-vous, ils paient des taxes eux aussi!

Je tiens à féliciter particulièrement M. Jean-Pierre Frappier, conseiller municipal qui s’est tenu debout dans cette saga contre Mme St-Onge en voyant tout le côté inhumain de l’affaire. Chapeau à vous M. Frappier pour tout le travail que vous faites en défendant bec et ongles les intérêts des citoyens. Devant cette proposition indigne, vous avez su garder votre intégrité et votre honnêteté, de bien belles qualités d’ailleurs pour un futur maire...

En terminant, je ne peux rester indifférent à cette situation à caractère pour le moins obscur du sort réservé à Madame St-Onge et qui suscite notre indignation. Je me joins à M. Roger Landry, qui lui aussi s’est exprimé en ce sens auprès de la population, en vous disant: les prochaines élections s’en viennent en novembre 2021. En attendant, surtout, n’oublions rien de cette honteuse affaire en continuant d’en parler. Le pouvoir de chaque citoyen s’exprimera dans l’isoloir l’an prochain, et c’est là que nous pourrons faire entendre clairement notre voix, nos choix.

Finalement, je dis personnellement un grand merci à Mme Thérèse St-Onge. Ce fut un privilège de travailler avec vous. Que de belles réalisations grâce à votre savoir-faire, votre talent indéniable, votre persévérance et votre continuel dévouement! Vous êtes une rassembleuse grâce à laquelle on n’oubliera pas de sitôt le passage chez nous de «La Petite séduction» et combien d’autres projets que votre dévouement a rendu possibles pour mettre Saint-Alexis en valeur; votre implication continue encore aujourd’hui, et de belle façon, avec les fresques offertes à l’admiration et à la fierté de la population grâce à vous et à la Société d’histoire de Saint-Alexis pour le 150e anniversaire de fondation de la paroisse en 2021. Bravo, merci, et continuez d’enrichir la vie de Saint-Alexis grâce à votre présence et votre action !

Jean Paul Diamond
Résident et ex-maire de Saint-Alexis-des-Monts