André Bertrand

Un troisième candidat qui en a fumé du bon

J'ai pris à la radio de Radio-Canada Mauricie une entrevue la semaine dernière avec le troisième candidat à la mairie de Trois-Rivières dévoilé le matin même en primeur par Le Nouvelliste. Une entrevue pas vraiment forte. Nous étions très loin alors de ce que peut faire un Paul Arcand qui sait mettre en boîte ses interviewés.
Quoi qu'il en soit, ce candidat - qui arrive comme un cheveu sur la soupe - n'est pas loin de constituer à mon point de vue une insulte à la démocratie, au poste de maire. 
N'y a-t-il pas là un manque de modestie flagrant? Pourquoi ne pas s'être présenté d'abord conseiller pour comprendre comment ça marche, le municipal? Force est de se dire que l'homme en a fumé du bon. Et n'aurait-il pas mieux fait de demeurer simplement à son poste dans la structure paramunicipale IDE, là où il y a peu de temps encore il travaillait? 
Quoi qu'il en soit, de toutes parts actuellement dans la population s'exprime le désir de voir le maire actuel de Trois-Rivières être relevé de ses fonctions après tant d'années. 
Voilà sans doute un homme qui n'aura pas su partir et voici, d'autre part, un de ses conseillers municipaux qui, au lieu de demeurer confortablement à son poste, choisit de graduer, de briguer la tête. Celui-ci devrait sans doute obtenir une majorité.
Réjean Martin
Trois-Rivières