Le centre hospitalier de Trois-Rivières

Un travail exceptionnel

Comme le faisait récemment un de vos lecteurs, je souhaiterais à mon tour souligner le travail exceptionnel qui se fait au centre hospitalier de Trois-Rivières.
Entrée à l'hôpital pour une intervention chirurgicale - hôpital dont je devais en principe ressortir quatre jours plus tard -, j'ai d'abord eu des complications relatives à cette intervention, complications qui ont été dûment soignées.
Dans la même semaine, j'ai cependant dû être opérée d'urgence pour un tout autre problème, qui m'était inconnu. Cette intervention a été réalisée dans des conditions très difficiles. Ceci n'est qu'un bref sommaire et ne mentionne pas les divers problèmes de santé (plus bénins) qui me sont tombés dessus. Mon séjour au centre hospitalier a finalement été de près de trois semaines.
Je voudrais d'abord remercier les médecins qui m'ont soignée, dont la compétence, le professionnalisme et l'intuition m'ont littéralement sauvé la vie. Je leur en suis redevable à jamais.
Je voudrais aussi souligner le travail des infirmiers et infirmières, aide-infirmiers, des préposés aux bénéficiaires et autres catégories de personnel. L'ensemble de ces personnes accomplissent un véritable travail d'équipe, très loin du système de «silos» que j'avais pu constater dans de grands hôpitaux montréalais.
Ils sont de plus dévoués, chaleureux et attentifs aux besoins des patients. Certains (ils se reconnaîtront) ont même réussi à me faire rire franchement, alors que mon état ne m'y prédisposait pas particulièrement.
Enfin, mentionnons la propreté de l'établissement, qui là aussi se distingue d'autres établissements.
Claudette Ross
Trois-Rivières