Noël en lumières au sanctuaire Notre-Dame-du-Cap

Un Noël d’antan

Avez-vous l’impression que, depuis quelques années, votre Noël n’est plus aussi excitant que celui du temps de votre jeunesse? Vous penserez: «c’est normal, je suis plus vieux maintenant». Et si la réponse se situait aussi ailleurs? Pour vivre un Noël plus signifiant, voici une suggestion.

D’abord il vous faudra beaucoup de courage et certains efforts. Pourquoi? Parce que la magie de Noël ne peut apparaître juste comme ça, en un soir. Il faut s’y préparer. Comment? 

En allant à quelques messes en décembre, soit durant l’avent. Qu’est-ce qu’elles vous apporteront? En premier lieu, elles vous permettront de savoir quelle église est encore ouverte près de chez vous et quelles sont les heures de ses divers services, incluant la fameuse messe de Noël. De plus, vous pourrez jaser avec des «réguliers», avant le 24 au soir. Cela vous permettra de les reconnaître et les saluer le 24.

Vous verrez aussi de quoi ont l’air les célébrations d’aujourd’hui. Rien ne vous empêche d’essayer diverses églises pour connaître votre préférence. 

Vous assisterez probablement à la cérémonie des chandelles qui, chaque semaine, prépare à Noël.

Peut-être redeviendrez-vous ouverts comme les enfants et accepterez-vous d’écouter les idées des prêtres ? Pas besoin d’être un grand théologien pour vivre un vrai Noël. 

C’est à vous de trouver votre façon de faire pour y participer pleinement. Celle-ci n’était qu’une suggestion.

Heureux Noël!

Marie-Andrée Groarke

Trois-Rivières