Un musicien très apprécié

C'est un homme fort ému qui s'est présenté à la répétition hebdomadaire de l'Union musicale de Shawinigan le 2 février pour remettre ses effets musicaux. Assidu aux pratiques hebdomadaires, c'est un homme sur qui on pouvait compter en tout temps. Malheureusement, depuis quelque temps, son acuité visuelle défaillait et le sort en était jeté: Paul-Émile Bourassa ne pourrait continuer à jouer de la clarinette au sein de l'ensemble musical auquel il s'est joint depuis près d'un quart de siècle. Il est obligé de délaisser son passe-temps qui maintient, nous en sommes certains, sa jeunesse.
Mais imaginez, il s'était présenté à l'UMS avec une expérience de plus de 50 ans à la clarinette! Il a, auparavant, participé pendant plusieurs décennies à l'Harmonie de La Tuque et plusieurs années avec la défunte Union musicale de Grand-Mère. Surprenant, il joue de la clarinette depuis 72 ans! Il est aussi un mélomane aguerri, un musicien de grand talent et un passionné qui a offert à plusieurs des cours de clarinette.
Son amour pour la musique ne se résume pas à souffler dans sa clarinette Buffet Crampon entretenue comme une voiture de collection. Retraité de la Commission scolaire où il a été magasinier, il a parcouru minutieusement, durant ces nombreuses années, les archives de deux harmonies. À la fin des années 90, il a publié un ouvrage historique fort bien documenté à propos de l'Harmonie de La Tuque et il planche depuis près de 15 ans sur l'impressionnante histoire de l'Union musicale de Shawinigan qui paraîtra sous peu pour présenter le patrimoine musical en détails et en musique à partir de 1924 en passant de Philippe Filion à Claude Sheridan, soit 90 ans d'histoire.
Ce 2 février, réunis pour la pratique du dimanche soir, les musiciens se sont levés pour une ovation de plusieurs minutes lorsque le directeur musical de l'harmonie a pris la parole et a rendu un hommage à ce clarinettiste passionné. Il a reçu ce baume d'amour comme les plus grands sportifs à l'annonce de leur retraite. Plus de quarante musiciens présents, le regard parfois humide et la gorge serrée par l'émotion, ont assisté au dernier tour de piste de monsieur Bourassa.
Nous vous remercions au nom des musiciens qui vous ont côtoyé ou qui ont croisé votre route musicale, au nom du directeur musical actuel, du conseil de l'UMS et au nom de la musique d'être ce modèle de persévérance, en particulier auprès de notre jeunesse parfois prête à baisser les bras rapidement.
Monsieur l'ambassadeur, vous êtes et serez toujours le bienvenu aux activités de votre UMS.
Chantal Mélançon
au nom des musiciens de l'Union musicale de Shawinigan