André Drouin

Un homme franc et honnête

Le père du Code de vie nous a quittés, un père assumé et digne de ce nom. Il a été le premier à se lever pour élaborer avec soin un Code de vie qui se voulait, dans ces temps de grands changements, une traduction simple et accessible de ce que nous, Québécois, avons bâti. Fier de ce que nous sommes, il a eu le courage d'affirmer et de défendre notre identité.
Nous, citoyens d'origine française, anglaise, juive, italienne, irlandaise, polonaise, belge, chinoise, haïtienne, cubaine, américaine, etc. qui avons choisi de vivre en harmonie et qui formons depuis longtemps la nation de ce beau pays, le Québec, où il fait bon vivre.
André souhaitait une société inclusive, laïque, où hommes et femmes sont égaux, tous ayant droit à l'éducation, au marché du travail, aux soins de santé. Un Québec où, quelle que soit sa provenance, chaque individu a droit à l'épanouissement dans le respect et la liberté, peu importe son sexe ou son orientation sexuelle.
Des valeurs chères à nous, Québécois.
André, tu as été un homme franc et honnête; tes valeurs ont orienté tes actions. Tu as été un hôte affable, ta porte était ouverte à tous. À ceux qui voulaient te piquer une jasette, tu leur tirais une chaise, tu regardais droit dans les yeux et tu écoutais, tu écoutais beaucoup, toujours respectueux. Tu as été le porte-parole de beaucoup, beaucoup de Québécois. Les écrits restent, André. Ne t'en fais pas, ta marque est indélébile et tu resteras toujours une saine et forte référence pour ce Québec que tu aimais tant. Tu fais désormais partie de notre Histoire.
Merci André. Bon voyage...
Ginette Pothier
Ex-conseillère municipale ayant appuyé l'adoption du Code de vie, et amie
Hérouxville