Aucun incident fâcheux n’est survenu lors des courses de la classique.

Un franc succès... finalement!

Nicolet — Après avoir craint de devoir annuler leur événement en début de semaine en raison du redoux, de la pluie et du verglas, les organisateurs de la Classique Sogetel ont finalement poussé un soupir de soulagement après un week-end d’activités couronné de succès.

L’inquiétude n’était donc plus le sentiment au goût du jour, dimanche à Nicolet. Elle avait plutôt été remplacée par la fierté du devoir accompli.

Un des membres du comité organisateur, Jérôme Gagnon, souligne que 77 équipages ont participé à l’une ou l’autre des courses de chiens de traîneaux au programme, ce qui constitue un record pour l’événement nicolétain.

Par ailleurs, le nombre de participants n’aurait pas pu être plus élevé en raison des modifications qui avaient été apportées au parcours pour contrer les effets des caprices de Dame Nature.

«On a eu de super belles courses», lance M. Gagnon, avant d’ajouter qu’aucun incident fâcheux n’est survenu pendant la compétition.

Le temps doux de samedi a également motivé de nombreux spectateurs à se rendre au domaine de l’hôtel Montfort au cours de cette journée afin d’encourager les mushers et participer aux activités qui animaient le site.

Les organisateurs estiment à environ 2000 le nombre de personnes qui se sont présentées tout au long du week-end.

Rappelons que l’événement avait dû être annulé en 2016 en raison d’un manque de neige. L’idée de devoir l’annuler à nouveau horrifiait donc les organisateurs.

Par ailleurs, la jeune Aima Lemire, qui a profité de ce rassemblement pour faire couper ses cheveux dans le cadre du Défi Têtes rasées Leucan, a amassé 1402 $ grâce à son geste, somme qui sera évidemment remise à l’organisme.

La fillette de six ans avait obtenu une autorisation spéciale du comité organisateur puisque l’âge minimum est habituellement de sept ans. Elle a cependant pu seulement se faire couper les cheveux un peu plus courts que les épaules.