Un aller-retour Trois-Rivières–Ottawa en train: une véritable épopée!

OPINIONS / Plusieurs considérations personnelles et environnementales m’amènent à choisir le train pour aller à Ottawa. Pas de train pour passagers à Trois-Rivières… Non, il faut le faire quand même!

Toutes les personnes de l’extérieur à qui je parle de cette réalité sont sidérées!

Première consultation sur Internet: Via Rail propose un voyage qui dure 5 heures 57 minutes! Six heures de déplacement! Et ce n’est pas un vol outremer!

Autobus direction Montréal: départ à 15 h 5, arrivée la Gare d’autocars de Montréal à 17 h 31. Puis, balades en métro pour me rendre à la Gare centrale d’où partira un train pour Ottawa à 18 h 50 qui arrivera à Ottawa à 21 h 2. Incroyable!

Je me résigne à faire une autre recherche sur Internet, mais cette fois en envisageant de prendre le train de passagers qui passe à Drummondville.

Quarante-cinq minutes en auto pour m’y rendre... et revenir. Espérance qu’un stationnement soit disponible pour y laisser mon véhicule pendant mon voyage. Selon l’heure de départ, la durée du voyage est de 3 heures 45 minutes à 4 heures 8 minutes, si je voyage de jour! Durée totale de mon déplacement: environ 4 heures 30 – 4 heures 45.

Si je prends mon auto: durée du voyage, pause incluse: 3 heures 30 minutes. À un coût moindre, sans trimbalage de mes bagages d’une gare à une autre, ou dans le métro, sans prendre un taxi pour me rendre à destination et cour à cour! Décision: je vais prendre mon auto!

Conclusion: je suis désabusée lorsque j’apprends qu’un ixième rapport propose la suppression du TGF entre Québec et Montréal parce que non rentable… Je fais un cauchemar! Les services à la population, d’autant plus qu’elle est vieillissante, n’ont-ils pas prévalence sur la rentabilité financière qui plairait aux actionnaires? Je me sens manipulée par les différents gouvernements qui ont promis un lien ferroviaire pour passagers qui s’arrêtera à Trois-Rivières. Et comme l’écrit si bien Martin Francoeur en fin de chronique, «C’est un éternel recommencement!»

En verrai-je l’issue?

Et, j’y pense, je serais heureuse d’en discuter davantage en compagnie de l’un ou l’autre ministre qui accepterait de me prendre comme passagère dans sa limousine lorsqu’il fera le trajet Trois-Rivières–Ottawa ou Ottawa–Trois-Rivières! Je pourrais laisser mon automobile chez moi!

Solange Guimond

Trois-Rivières