Moïse Mayindou (à droite sur la photo) est en compagnie de l'évêque Luc Bouchard dans le cadre d'une messe spécialement dédiée à sa nomination.

Tout faux théâtral

Dans Le Nouvelliste du 2 novembre, il y avait une photo et un bref texte soulignant l'arrivée d'un nouveau curé à Shawinigan, l'abbé Moïse Mayindou. Le journaliste y mentionnait ceci: «Il semble que l'église fourmille de paroissiens venus spécifiquement pour écouter les homélies théâtrales de l'abbé Moïse Mayindou.»
Les homélies de l'abbé Mayindou sont très branchées sur la Parole de Jésus qui est vivifiante. S'il fait lien brièvement de son vécu et je dis bien brièvement, c'est pour faire mieux saisir la Parole
de Dieu; ce n'est pas ce qu'on appelle théâtral.
L'abbé Moise Mayindou est un prêtre à la manière de Jésus; il n'est pas un homme de théâtre, mais bien un passionné du message évangélique de Jésus.
Yolande Lavoie-Potter
Trois-Rivières