Soyons solidaires!

Gens du secteur Grand-Mère, c'est le temps de se lever pour marcher dans la rue. L'opportunité nous est donnée de nous tenir debout, samedi, lors d'une grande marche de solidarité.
Depuis jeudi dernier, j'ai assisté à deux activités du mouvement de mobilisation citoyenne. J'y ai rencontré des gens de Shawinigan-sud, Shawinigan, Saint-Georges et d'autres secteurs de note belle et grande ville de Shawinigan et même de l'extérieur, mais très peu du secteur Grand-Mère si ce n'est le Centre d'action bénévole et le Centre d'entraide aux Rayons de Soleil.
La fermeture de l'usine Laurentide, c'est chez nous. Nous ne la ferons pas rouvrir, mais nous pouvons marcher et montrer que nous ne baissons pas les bras. Toutes ces personnes, d'aussi loin que Trois-Rivières, se mobiliseront pour nous appuyer. Il y a même des autobus qui seront nolisées pour amener des gens chez nous pour nous prouver leur solidarité. Le moins qu'on puisse faire c'est de participer nous-mêmes en grand nombre.
Nous sommes les plus touchés par cette fermeture car la majorité des pensionnés y ont passé leur vie et jouissent aujourd'hui d'une belle pension.
Par la suite, leurs enfants ont pris la relève, souvent pour une troisième génération. Mais la fermeture fera que maintenant, plusieurs perdront leur emploi et tous les privilèges qui s'y rattachent.
Si nous avons été capables depuis trois ans d'amener 500 personnes et plus chaque dimanche soir pour danser dans la rue, je ne doute pas que nous puissions faire davantage encore pour montrer au gouvernement, d'abord notre fierté, et pour revendiquer les moyens de prendre notre avenir en main, comme le dit le maire Angers. Alors samedi, on se donne rendez-vous au parc Saint-Jean-Baptiste, à 13 h, et on montre à tous qu'à Grand-Mère on se tient debout pour le grand Shawinigan.
Gaston Bouffard
secteur Grand-Mère
Shawinigan