Pourquoi pas une flamme naturelle à la place Pierre-Boucher?

«Semblant de flamme»

J'abonde dans le sens de M. Luc Meunier au sujet de l'«horreur de semblant de flamme» au faîte de notre flambeau au coeur de notre centre-ville.
Que c'est désolant! Que d'argent mis à ses pieds pour les fontaines multicolores changeantes et impressionnantes oui, mais quelle tristesse de voir cette imitation de flamme en plastique quand on lève les yeux!
Ce sont nos pères - dont le mien Louis-Philippe Poisson - qui en ont eu l'idée et qui ont pris l'initiative de faire construire ce magnifique symbole rassembleur pour ainsi apporter leur contribution aux fêtes du 300e anniversaire de la Ville de Trois-Rivières.
Il mériterait autant de considération qu'on en a eu pour les vestiges archéologiques des premiers habitants autochtones et français de la ville. Dans quelle autre ville québécoise peut-on en trouver un? Il nous appartient, c'est notre héritage.
Hélène Poisson
Trois-Rivières