Martin Beaumont

Santé au Centre-du-Québec: peu de risques d’une diminution de services

Dans l’édition du Nouvelliste du 8 décembre dernier, le président-directeur général du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Martin Beaumont, s’inquiétait de l’hypothétique risque de diminution des services de santé en Mauricie si jamais le Centre-du-Québec devait avoir son propre Centre de santé et de services sociaux. Ne vous inquiétez pas, M. Beaumont; c’est déjà fait depuis longtemps!

De l’autre côté du fleuve, nous avons perdu depuis bien des années bien des services et plus encore!

Il y avait juste à Nicolet un CHSLD de plus de 200 lits avec tout le personnel requis et ponctuel, un hôpital performant avec bloc opératoire, obstétrique, urgence, radiologiste, orthopédiste et j’en passe, et on a tout perdu. Il ne reste qu’une petite urgence avec un seul médecin de garde.

Plus souvent qu’autrement, il nous faut faire le trajet pour Trois-Rivières (seulement 24 minutes selon l’ex-ministre Barrette) trouver un stationnement, traverser l’épreuve de l’inscription et essayer de ne pas se perdre dans les dédales d’un établissement qui ressemble à un centre commercial un 23 décembre.

Je suis convaincu que les politiciens doivent finir par réaliser que le Centre-du-Québec est la seule région administrative qui n’a pas de Centre intégré de santé et services sociaux et que les gens de la région de Drummondville, Victoriaville et Nicolet ont autant besoin de soins que ceux de la Mauricie.

Et ne vous en faites pas pour l’expertise universitaire; il y a belle lurette que les gens de Drummondville et de Victoriaville sont référés au CHUS à Sherbrooke. Mon père y a été hospitalisé dans les années 80!

Et puis, vous avez tellement de difficultés a gérer adéquatement les services de base en Mauricie (encore récemment, des préposés ont été retenus et obligés de rester en temps supplémentaire) je ne vois pas pourquoi les administrateurs Centricois ne pourraient pas faire mieux, (ce serait difficile de faire pire).

D’ailleurs, vous-même M. Beaumont, êtes-vous allé aussi souvent à Drummondville, Victoriaville à Saint-Léonard-d’Aston qu’à Shawinigan ou Louiseville ou au Cap-de-la-Madeleine?

Je suis sûr, M. Beaumont, que vous ne vous en faites pas et que vous dormez très bien et que votre déménagement au CHU de Québec–Université Laval occupe bien vos soucis.

Pierre Letendre

Nicolet