RDI: élargissez vos horizons sur la nouvelle!

Actuellement, RDI est comme un journal de quartier avec sa chronique des chiens écrasés. Exemple: l'affaire Gerry Sklavounos, un gigolo politique, qui fait vos nouvelles depuis trois jours, «non-stop». J'en suis rendu à regarder Euronews et France 24 pour avoir des nouvelles courantes des États-Unis. Là au moins, ce sont les reportages originaux, en anglais, avec traducteur en arrière-plan; pas un chef de pupitre qui en fait un résumé plus ou moins complet.
Vous avez passé deux jours à annoncer que ce monsieur allait faire une déclaration à l'Assemblée nationale. Puis, arrive le jour de la déclaration; des prétendus experts qui échangent une kyrielle de spéculations, aussi hypothétiques les unes que les autres. On repasse en boucle, jusqu'à l'écoeurement, les déclarations de ce monsieur, du premier ministre, des chefs d'opposition.
Le matin du 10 février, on repasse au bulletin de nouvelles les mêmes vidéos qui faisaient la manchette il y a deux jours. C'est à croire que la terre s'est arrêtée de tourner parce que vous aviez oublié de couper le cordon ombilical de Gerry Sklavounos. Vos journalistes sont-ils tous partis dans le sud?
Ce sont toujours les mêmes «invités spécialistes» qui viennent faire les paons avec vos chefs de pupitre.
Comme le dit si bien l'une de vos animatrices, «à RDI on ne fait pas que lire la nouvelle, on tente de vous l'expliquer». Pourquoi ne pas nous expliquer les dossiers complexes comme le Brexit, le système électoral de la France, le mode de scrutin proportionnel et autres sujets du même genre; intégrer ces renseignements aux bulletins de nouvelles? 
Les nouvelles qui touchent le public parfois passent à la vitesse d'un éclair. Votre reportage d'Enquête portant sur l'Institut de l'oeil des Laurentides la semaine dernière n'a pas eu de suivi; pourtant il s'agit d'une fraude de quelques millions de dollars et qui doit se répéter lors de la rénovation de plusieurs autres hôpitaux.
Il y aurait eu matière à aller aux réactions et à faire les suivis appropriés.
Gaétan Yelle
Trois-Rivières