Philippe Couillard

Qui a peur?

Ainsi donc, selon Philippe Couillard, les positions défendues par Jean-François Lisée seraient assimilables à celles des partis «populistes» (comprendre d'extrême droite) européens et ceux qui l'appuient seraient des «peureux».  Rien de moins.
Je ne suis pas plus péquiste que partisan de monsieur Lisée, mais le caractère outrancier et résolument démagogique de pareilles déclarations me semble démontrer que s'il y en a un qui a peur, c'est Philippe Couillard lui-même, peur du nouveau chef du Parti québécois.
Et puis, depuis quand monsieur Couillard lève-t-il le nez sur les peureux? N'est-ce pas ceux-là qu'il interpelle à chaque élection et sur lesquels il compte pour se faire réélire en brandissant les affres de la séparation?
Y aurait-il des bons peureux et des mauvais peureux, tout dépendant pour qui ils votent? Faire de la politique autrement disait-il...
Gilles Leycuras
Trois-Rivières