L'hôtel de ville de Trois-Rivières.

Que faire des surplus?

La semaine dernière, la Ville de Trois-Rivières présentait son rapport financier pour l'année 2015, avec des surplus totalisant 10,2 millions $. Certains lecteurs ont répondu à l'appel du Nouvelliste et ont fait part de leurs suggestions sur les façons dont la Ville pourrait utiliser une partie de ces surplus.
Améliorer les terrains de baseball
Voici une suggestion pour l'utilisation des surplus de la Ville de Trois-Rivières.
Nous avons présentement des terrains de baseball qui jadis, comptaient parmi les plus beaux de la région. Parmi ceux-ci, les terrains de Pointe-du-Lac, Albert-Gaucher, Des Ormeaux et Laviolette.
Malheureusement, ces terrains n'ont pas été entretenus à la hauteur de ce qu'ils auraient dû et ils n'ont pas été rafraîchis pour les mettre aux nouveaux standards, ce qui fait qu'ils sont devenus dangereux pour la pratique du baseball.
Lorsque les associations de baseball mineur rencontraient les responsables de la Ville, ceux-ci mentionnaient qu'ils ne pouvaient privilégier un terrain au détriment d'un autre, et ce, dans le but d'uniformiser les services et montants investis pour l'entretien de chacun des terrains.
Si on regarde du côté de la Victoriaville et de Drummondville, ils disposent de terrains de haute qualité permettant à des équipes de tous les niveaux de pratiquer et de jouer sur une surface comparable à celle du stade Fernand-Bédard.
Il se joue du baseball d'un bon calibre compétitif sur nos terrains de la ville, mais malheureusement, lorsque les parents et joueurs des autres villes viennent jouer ou assister aux parties, ils repartent trop souvent en mentionnant que c'est dommage d'avoir des terrains dans cet état compte tenu que Trois-Rivières est reconnue comme une ville de baseball partout dans la province depuis plusieurs années et surtout avec la présence des Aigles, les champions de la ligue CanAm.
Le maire Lévesque devrait prendre exemple sur le maire Coderre et investir dans ses infrastructures de baseball.
Cela lui permettrait par le fait même de capitaliser sur l'augmentation de l'engouement pour le baseball et de positionner la ville comme étant une VRAIE ville de baseball.
François Brunel
Entraîneur-chef Aigles Junior AA de la Mauricie
Trois-Rivières
Arrêtez de «patcher»
Une suggestion pour l'utilisation des surplus de la Ville? Les travaux publics devraient arrêter de «patcher» des rues et la Ville devrait augmenter le nombre de rues dont on refait l'asphaltage.
Promenez-vous sur le boulevard des Chenaux, le boulevard Saint-Jean, mais aussi sur des rues des premiers quartiers et vous verrez que Trois-Rivières n'est pas aussi belle que le prétendent ses élus.
Il faut un peu de volonté politique pour investir dans les infrastructures. C'est vrai pour l'approvisionnement en eau potable, mais aussi pour les égouts, les bâtiments municipaux, la flotte de véhicules et, bien sûr, la voirie municipale.
Présentement, ça fait dur et c'est un peu gênant quand on a du monde de l'extérieur qui vient chez nous.
Daniel Gagnon
Trois-Rivières
Le maire fait ce qu'il veut
Le maire de Trois-Rivières n'a pas besoin des idées des citoyens pour dilapider l'argent de la Ville. Il vient justement de donner des millions de dollars à une entreprise privée pour un centre de congrès encore pour engraisser le centre-ville, car Trois-Rivières sur Saint-Laurent ne fonctionne pas.
On donne l'argent des taxes pour mousser l'idée du maire. Il nous avait dit que les entrepreneurs se battraient pour acheter les terrains et à ce jour, un seul bloc non rempli.
J'aimerais savoir s'il y a encore des conseillers municipaux à Trois-Rivières, car on n'en entend jamais parler.
Michel Rousseau
Trois-Rivières