ProjetBécancour: des questions aux candidats à la mairie de Trois-Rivières

OPINIONS / C’est en tant que citoyen que je souhaite aujourd’hui vous interpeller au sujet de l’usine d’urée et de méthanol ProjetBécancour.ag.

S’il voyait le jour, ce projet d’envergure alimenté au gaz naturel (énergie fossile) serait émetteur de 630 000 tonnes de GES annuellement, soit l’équivalent de 180 000 véhicules supplémentaires sur la route.

À cela s’ajouteraient les émissions en aval ainsi qu’en amont, ce qui en ferait l’un des plus gros projets industriels en branle au Québec. Ce n’est pas rien.

Sa réalisation annulerait amplement, et pour plusieurs décennies, la somme de tous les efforts individuels d’une région entière.

La ville de Trois-Rivières déborde de citoyens et de citoyennes qui souhaitent relever les immenses défis environnementaux du siècle actuel, mais leurs efforts seront vains, ce n’est plus à démontrer, s’ils ne sont pas accompagnés d’efforts encore plus grands de nos institutions politiques.

Nous pensons donc que pour permettre aux électeurs et électrices de faire un choix éclairé et de mieux définir vos positions environnementales profondes, vous vous devez, à titre de candidats à la mairie, de donner votre avis sur ce projet.

Sans vouloir rien enlever aux promesses déjà faites au sujet du compost, des pistes cyclables, d’isolation d’immeubles ou de plantation d’arbres, le projet qui nous intéresse ici est d’un tout autre ordre et devrait attirer votre attention.

Nous avons suivi vos différentes apparitions et promesses à ce jour, et c’est parce que ce sujet a été négligé que nous avons choisi de prendre aujourd’hui les devants en vous demandant d’exposer votre position face à ce projet.

Sachez que vos réponses seront partagées et publiées.

Nous restons disponibles pour répondre à vos questions ou pour vous rencontrer si vous le souhaitez.

Un grand merci pour votre attention.

Dominic Bérubé

Membre actif de la coalition Alternatives Bécancour