Guy LeBlanc

Produit de la nouvelle ville

Je lisais la semaine dernière dans Le Nouvelliste le texte d’appui donné par Yves Marchand à Yves Lévesque et je songeais en fin de compte que le maire de Trois-Rivières, depuis la fusion des six localités de notre agglomération, en est le produit. Tout simplement.

En tout respect, pour l’ancien dg d’IDE Trois-Rivières, celui-ci devrait convenir que c’est à un gars comme Guy LeBlanc, qui était maire de Trois-Rivières dans les années 90, que nous la devons, cette nouvelle ville qui forcément a pu se développer de façon accélérée. 

Guy LeBlanc, on s’en souvient, a été de ceux qui, par exemple, avec le maire de Sherbrooke de l’époque, sont allés supplier Lucien Bouchard, le premier ministre, et Louise Harel, ministre des Affaires municipales, de regrouper les centres urbains pour leur permettre de croître comme, du reste, ils l’ont fait.

Réjean Martin

Trois-Rivières