La Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ) met beaucoup de temps à analyser les dossiers.

Pourquoi la CPTAQ est-elle si lente? 

La Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ) met beaucoup de temps à analyser les dossiers.
Pourquoi un tel organisme gouvernemental est-il si lent? Cela retarde le développement de la Ville de Bécancour et des municipalités du Québec.
Une première demande déposée en novembre 2011. En mars 2013 la CPTAQ dit qu'elle pourrait rejeter la demande. La Ville se désiste en mars 2014. La Ville dépose une nouvelle demande en janvier 2016 avec une superficie moins grande et la Commission étudie encore après 11 mois. Sur le site de la CPTAQ il est mentionné depuis six mois «En cours de décision».
C'est le même phénomène avec d'autres municipalités.
Que peut-on faire pour avoir un déroulement plus rapide?
René Bérubé
Bécancour