L'amphithéâtre extérieur de Trois-Rivières accueille depuis trois ans les spectacles estivaux du Cirque du Soleil.

Pour un dialogue ouvert entre les élus et les citoyens

Je suis candidat au poste de conseiller municipal dans le district des Rivières. Les derniers événements entourant la construction d'un nouveau colisée m'amènent à m'interroger sur les actions à poser pour améliorer la communication entre les élus et les citoyens.
Au cours des dernières années, plusieurs dossiers importants tels que le projet d'amphithéâtre, la fluoration de l'eau et la construction d'un nouveau colisée ont été l'objet de débats. 
J'ai constaté que la population manquait d'informations pour bien comprendre les impacts majeurs que ces projets auraient sur les activités de leur ville. 
Les citoyens de Trois-Rivières ne semblent pas toujours bien informés tout au long des étapes menant à la réalisation de ces projets ou non.
Comme tout le monde le sait, un des rôles d'un conseiller municipal est de représenter les citoyens de son district. Mais comment un conseiller peut-il bien servir la population de son district, si ses citoyens n'ont pas accès aux informations essentielles et si les moyens de communication pour mieux connaître et évaluer l'opinion des électeurs ne sont pas optimaux?
Nous sommes en 2017 et les moyens de communication disponibles ont radicalement changé. Si jadis, les rapports entre le conseiller et sa population se faisaient de façon ponctuelle ou accidentelle, il en est tout autrement aujourd'hui. Il existe une panoplie de voies de communication efficaces pour informer, consulter et impliquer les citoyens.
À Trois-Rivières, quelques conseillers se servent de nouveaux outils de communication (réseaux sociaux, page web, sondage en ligne, blogue, etc.) pour favoriser la circulation de l'information avec leurs citoyens. Par contre, il apparaît que c'est encore un usage marginal. 
Plusieurs d'entre eux se contentent de quelques apparitions publiques et de consultations sporadiques et limitées pour éclairer les choix citoyens face aux projets majeurs. Cette désuétude est pour moi inacceptable dans le monde actuel. Le devoir d'étayer le jugement des citoyens est une des responsabilités fondamentales et essentielles des élus.
Dans un district comme Les Rivières, où vivent plus de 8000 personnes, les modalités d'échanges entre le conseiller et les citoyens doivent être diversifiées et facilement accessibles pour établir une communication efficace. Le processus démocratique en dépend! 
Voulons-nous une réelle implication des citoyens dans la vie municipale?
En tant que candidat, en tant que citoyen, je souhaite que les prochains conseillers mettent en place les moyens nécessaires pour réaliser un dialogue ouvert entre les élus et les citoyens.
Claude Ferron
Candidat au poste de conseiller du district des Rivières
Trois-Rivières