En fait, je sens courir le temps où nous devrons voter de manière à ce que les infirmières, infirmières auxiliaires et les inhalothérapeutes employés au CIUSSS MCQ n'adhèrent désormais qu'à une seule instance syndicale, soit fin janvier, début février 2017.

Pour un choix syndical éclairé

Au printemps 2016, je communiquais avec les trois instances syndicales concernant les infirmières, infirmières auxiliaires et les inhalothérapeutes, pour leur partager mon désir de rencontre d'information concertée pour les membres de leurs différentes instances syndicales.
À tour de rôle, ils exprimaient que l'idée leur paraissait surprenante, inhabituelle et peu possible, pour finalement me dire qu'ils n'avaient rien contre cette éventualité.
En fait, je sens courir le temps où nous devrons voter de manière à ce que les infirmières, infirmières auxiliaires et les inhalothérapeutes employés au CIUSSS MCQ n'adhèrent désormais qu'à une seule instance syndicale, soit fin janvier, début février 2017.
Aucun des regroupements syndicaux concernés (CSN, FIIQ, SIIACQ) n'a encore démontré de geste concret pour rendre possible cette rencontre.
Je le répète ici, je ne désire pas de débat agressif, ce que je veux c'est une rencontre simultanée de membres et de leaders syndicaux régionaux et locaux pour établir simultanément les intérêts que leur groupe défend et la manière dont ces intérêts sont défendus. 
Chacune des instances syndicales se sent la meilleure pour défendre les membres, et je respecte leurs membres, leurs représentants, mais moi et plusieurs autres devons faire un choix éclairé.
La philosophie de base d'un syndicat n'est pas sa propre survie ou sa propre défense, mais l'intérêt de ses membres à qui je n'ai pas besoin de le rappeler le syndicat soutire des cotisations légitimes.
Qui plus est, chacun des regroupements syndicaux est alors l'union que se donnent ses membres, et non pas l'inverse. Le but ultime d'un syndicat n'est pas de sauver le syndicat, mais le soutien et la défense de ses membres cotisants. 
Je considère donc que chacun de vos membres est intelligent et capable de réflexion, si une documentation simultanée, franche, ouverte lui est présentée, pour faire valoir sa décision en votant. 
Je sais que cela ne s'est jamais fait, mais ici, il est nécessaire d'innover pour le libre arbitre éclairé de vos membres. 
Je demande donc aux trois instances syndicales précitées de se mettre en action dans notre intérêt à tous, en communiquant ensemble.
Le débat s'il en est un n'est pas entre syndicalistes, ni entre syndiqués. Travaillons donc ensemble pour que l'information simultanée puisse atteindre chacun de nous, les professionnels de la santé concernés au CIUSSS MCQ. 
Je propose à chaque membre concerné par ce sujet de transmettre la même requête à son syndicat actuel pour exercer votre influence positive auprès d'eux.
Marie-Stella Roberge
Infirmière sur le territoire de Bécancour-Nicolet-Yamaska